NKM : Des investissements numériques européens ?

 

Interviewé par Reuters mercredi, Nathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d’Etat chargée du développement de l’économie numérique a précisé que les fonds du grand emprunt seraient alloués dès l’automne et que l’Etat français pourrait ouvrir la voie à d’autres investissements publics dans le domaine en commun avec l’Europe.

 

Le gouvernement compte d’ailleurs réunir les opérateurs télécoms, France Télécom, Bouygues Télécom, SFR et Iliad à la rentrée pour faire le point sur l’avancement du déploiement de la fibre optique sur le territoire.

 

La phase de sélection des grands projets s’est ouverte mercredi et a permis de dégager 2 milliards d’investissement dans les infrastructures du très haut débit. L’essentiel allant aux contenus et aux services. Ces investissements se feront sous forme d’apport en fonds propres ou de prêts mais aussi par le biais de subventions.

 

"Mon objectif est de faire un effet levier de un pour deux (sur l’investissement privé). On a 4,5 milliards sur le numérique, mon objectif c’est de lever 9 milliards" a déclaré la secrétaire d’Etat.

 

Estimant que la France, comme l’Europe dans son ensemble est en sous investissement dans ce domaine, elle a néanmoins estimé que l’initiative française pourrait lancer un mouvement plus généralisé en Europe.

 

Au sujet de la mise en commun des fonds publics, la secrétaire d’Etat a jugé cette initiative "irréaliste.