Xavier Niel est-il “l’officine” derrière Médiapart ?

 

La semaine dernière, Numérama s’interrogeait sur la position du gouvernement face à Xavier Niel. A tort ou à raison, le discours du Président de la République sur France 2 pourrait conforter cette idée.

 

Le chef de l’Etat a estimé, hier soir, sur les France 2 qu’il y avait derrière certains médias, dont il n’a pas cité le nom, des "officines", en suggérant que celles-ci auraient alimenté la polémique autour de l’affaire Bettencourt/Woerth : "Je ne suis pas naïf, je vois bien que derrière tout ça il y a des officines, il y a des gens".

 

Le chef de l’Etat était interrogé sur le site d’information Médiapart, à l’origine de nombreuses révélations sur l’affaire Bettencourt.
 

A la question de savoir s’il reprendrait à son compte certaines expressions des attaques de l’UMP contre le site d’information comme "méthodes fascistes", il a répondu : "je suis chef de l’Etat, ce n’est pas mon rôle, faites votre travail le mieux possible, j’ai déjà assez de travail".

 

"De la même façon qu’il y a des hommes politiques qui ont porté une tache sur l’ensemble de la vie politique de manière injuste parce qu’elle est honnête, de la même façon il y a des comportements de quelques uns qui ne font pas honneur à la profession" de journaliste, a-t-il encore déclaré.

 

Source AFP