Triple play : une offre à tarif social pour la rentrée

Triple play : une offre à tarif social pour la rentrée

 

Lors du colloque "Le citoyen au coeur de l’innovation locale" à Bordeaux, la secrétaire d’Etat à l’Economie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé la mise en place "d’un tarif social, autour de 20 euros, pour une offre triple play probablement à la rentrée".

 

Organisé par la Ville de Bordeaux en partenariat avec le Conseil de l’Europe et l’université de Pau et des Pays de l’Adour, le colloque a pour objectif de croiser les perspectives offertes par le numérique avec les enjeux de la démocratie participative et de la citoyenneté. [AFP]

 

L’internet pour tous :

 

L’internet accessible à tous, voilà ce que vise le gouvernement en instaurant un tarif social. Déjà au début de l’année, le premier ministre avait annoncé, dans le cadre du plan très haut débit du gouvernement, son intention de voir les opérateurs proposer une offre à un "tarif social" avoisinant les 20 euros par mois.

 

Pour autant, le prix retenu et les expériences dans la téléphonie fixe et mobile jettent le doute sur l’efficacité d’un tel système. La somme de 20€, c’est 30% de moins que le tarif standard et les offres dites "low cost" existent déjà.

 

L’offre à bas prix d’Alice donnant accès à Internet, Téléphone et TNT n’a pas rencontré le succès escompté. En 2002, Free lançait ses premiers forfaits tout en un à moins de 30€/ mois. Poussé par l’offre du cablo-opérateur Numéricable qui a lancé le premier une offre à 19, 90€ pour l’accès à internet, le téléphone et l’accès aux chaînes de la TNT, Iliad a utilisé la marque Alice pour en faire de même. A l’inverse de Free, Numéricable s’est dit satisfait de son offre à moins de 20€.

 

Depuis 1997, le tarif social s’applique dans la téléphonie fixe et le mobile. L’abonnement France Télécom chute à 6, 49€ au lieu de 16€/mois grâce au fond de service universel. Cette offre est valable aux personnes qui perçoivent le RMI, l’allocation adulte handicapé, ou l’allocation spécifique.

 

Pour les personnes qui reçoivent le RSA (Revenu de solidarité active), Orange propose un forfait bloqué sans engagement de 40 minutes ou 100 SMS par mois, à 10 euros.

 

Source L’expansion