Canal+ et Direct 8 se font gronder par le CSA

Canal+ et Direct 8 se font gronder par le CSA
Le Conseil de l’Audiovisuel est intervenu auprès de Canal+ à la suite de la diffusion, dans l’émission "L’édition spéciale" du 18 février 2010, d’une séquence dans laquelle le gouvernement roumain a été tourné en dérision. 
 
Bruce Toussaint, l’animateur de l’émission, y expliquait que l’armée roumaine, qui devait envoyer des troupes au secours des habitants d’Haïti, victimes du tremblement de terre, s’était trompée d’ile et avait atterri à Tahiti. Cette information était en fait un canular, présenté comme tel dans la presse. Le CSA demande ainsi à la chaîne de faire preuve de rigueur dans sa présentation, notamment en vérifiant les sources de l’information
 
L’histoire est beaucoup moins drôle pour Direct 8, la chaîne a d’ailleurs été mise en demeure par le CSA cette fois. Le 4 décembre 2009 à 22 h 55, dans l’émission Les Perles du net, des séquences dites de sharking ont été diffusées. Cette pratique consiste à filmer un agresseur déshabillant de force une femme dans un lieu public afin d’en diffuser la vidéo sur internet. Selon le code pénal, cette pratique est considérée comme une agression sexuelle et que le fait d’enregistrer ou de diffuser des images de ce type d’agression est qualifiée de complicité