Google rend public les demandes de censure des Etats, l’Europe applaudit

Google rend public les demandes de censure des Etats, l’Europe applaudit
Google vient de rendre public le nombre de demandes d’organismes gouvernementaux visant à supprimer le contenu de ses services, ou à fournir des informations sur les utilisateurs de ses services et produit.
 
Le France se classe ainsi en 5ème position avec 846 demandes d’informations sur des utilisateurs de Google, au cours du second semestre 2009. Si nos gouvernants nous surveillent beaucoup, il est rarement demandé de supprimer des contenus (moins de 10 demandes sur la même période).
 
 
Le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, Thorbjorn Jagland, a salué l’initiative de Google visant à divulguer des informations relatives aux demandes de retrait ou de censure de contenus. Il a indiqué que « le public a le droit de savoir ce que les gouvernements demandent de retirer d’internet. La transparence est indispensable pour protéger la liberté d’expression ». Il invite par ailleurs les gouvernements européens « à s’abstenir de filtrer les contenus publiés sur internet pour des motifs autres que ceux spécifiés à l’Article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme. » Cet article stipule que leurs interventions doivent être prévues par la loi et constituent des mesures nécessaires dans une société démocratique.