Pour Free, le Wimax n’a pas d’avenir

Pour Free, le Wimax n’a pas d’avenir
 
Mais ce n’est n’est pas la seule confidence qu’ait fait le directeur général d’Iliad et certaines sont pour le moins étonnantes. « Pour le Wimax, Free estime que cette technologie n’a pas d’avenir car il n’y a pas d’écosystème sur la bande de fréquence retenue en France. Free, qui a une licence Wimax, a commandé du matériel qui n’a jamais été livré, il n’y en pas sur le marché, il n’y a pas de normalisation du matériel. Free pourrait rendre sa licence mais la garde car elle pourrait servir à autre chose. » , rapporte Satmag
 
Concernant le mobile, Maxime Lombardini estime que Free pourrait aller un peu plus vite que les objectifs qu’il s’est fixé, à savoir une couverture de 25% de la population sous 2 ans et 90% sous 8 ans.
 
La question des publicités a également été abordée. « Il n’est pas certain par contre que Free conserve la même accroche publicitaire encore très longtemps (Il a Free, il a tout compris). Elle s’épuise un peu, le 29.99€ n’est plus un point fort mais l’espace publicitaire n’est pas cher et l’opérateur en profite un peu. Xavier Niel, le grand patron, ne s’occupe pas de la publicité. Il impose seulement une pub décalée » explique Satmag. Stratégies rapporte par ailleurs que Maxime Lombardini a expliqué que la saga Rodolphe était « peut-être incompréhensible pour des gens qui ne sont pas encore venus à Free » et qu’une nouvelle campagne serait lancée.