Les abonnés FTTH restent peu nombreux, mais le nombre de foyers éligibles augmente

Les abonnés FTTH restent peu nombreux, mais le nombre de foyers éligibles augmente
 
 
L’ARCEP a publié hier les chiffres du haut et du très haut débit en France pour le 3ème trimestre 2009. Au 30 septembre, la France comptait donc 18,890 millions d’abonnés à une offre haut débit dont 18,030 millions par l’ADSL
 
 
Concernant le très haut débit, c’est encore Numéricable, à lui seul, qui capte le plus grand nombre d’abonnés (même si, pour rappel, l’opérateur utilise en partie son réseau coaxial existant pour connecter ses abonnés, ce qui facilite le développement de son réseau très haut débit.). Au 30 septembre 2009, il n’y avait ainsi que 60 000 abonnés à une offre FTTH (dont une part minoritaire à une offre FTTB) contre 195 000 à l’offre très haut débit de Numéricable.
 
Si le nombre d’abonnés n’a augmenté que de 5000 en un trimestre, les opérateurs n’ont pourtant pas chômé. En dehors de Paris, ils ont déployé 700 km de fibre dans les fourreaux France Télécom, contre 300 km à fin 2008. De même 36 000 immeubles étaient équipés en FTTH à fin septembre, ce qui porte le nombre de foyers éligibles à 740 000.
 
Globalement, il n’y a donc que 8% des foyers éligibles qui sont abonnés à une offre FTTH. Parmi ces foyers, seuls 5000 ont la possibilité de choisir leur opérateur, et seuls 250 foyers ont effectivement choisi un opérateur concurrent à celui qui a installé la fibre. Tout cela devrait cependant évoluer suite à la mise en place des règles de mutualisation définies par l’ARCEP.
 
Sources : La Tribune, ARCEP