Virgin Mobile: « Free Mobile, ça ne va pas être la révolution que tout le monde attend”

Suite à l’acquisition de la quatrième licence mobile par Free, le PDG de Virgin Mobile, Geoffroy Roux de Bézieux, au cours d’un entretien à l’AFP déclaré qu’il était « assez admiratif du courage entrepreneurial de Free"

Il reste toutefois réservé sur les offres que va proposer Free Mobile dont-il dit que l’arrivée sur le marché ne sera pas une "révolution" malgré son "courage".

Un temps potentiel candidat à cette licence au coté de Numéricable, M. Roux de Bézieux a affirmé n’avoir "pas de regret : nous avions de gros doutes sur la faisabilité du déploiement" et "aujourd’hui rien n’a changé".

"La seule surprise que j’ai eue ce matin, ce sont les offres sans subvention", Free décidant de ne pas payer une partie du téléphone du client, contrairement aux autres opérateurs, a indiqué M. Roux de Bézieux. "C’est une erreur", selon lui.

Certes, ne pas subventionner les terminaux fera économiser de l’argent à Free. "La subvention moyenne d’un téléphone coûte 250 euros, donc pour acquérir 5 millions de clients, cela coûte 1,25 milliard d’euros", a souligné le patron de Virgin Mobile."Si Free se contente des offres sans subvention, le potentiel sera forcément plus faible" et "ça ne va pas être la révolution que tout le monde attend".

 

Lire l’intégralité de la dépêche de l’AFP sur Easybourse