L’UFC-Que choisir attribue les bons et les mauvais points à Free

L’UFC-Que choisir attribue les bons et les mauvais points à Free

Comme le révélait Les Echos, l’UFC-Que Choisir annonce officiellement aujourd’hui qu’il engage une nouvelle procédure à l’encontre de Free. Les griefs sont les mêmes que ceux énoncés précédemment : Précochage du service plus facturé 9,99 euros par mois et dont le montant n’apparait pas sur le récapitulatif final. L’UFC-Que Choisir dénonce également le fait que Free facture 4 euros supplémentaires par mois et impose un dépôt de garantie de 400 euros aux clients qui souhaitent utiliser un autre moyen de paiement que le prélèvement automatique. Enfin l’association dénonce le fait que l’ancienneté soit remise à zéro en cas de déménagement, de renouvellement de Freebox ou du passage de dégroupé partiel à dégroupé total. L’audience est prévue le 9 mars

Toutefois, l’UFC-Que Choisir ne parle pas de certains services annoncés comme exclusifs et qui étaient disponibles également chez d’autres fournisseurs d’accès. En effet, à l’annonce, dans Les Echos, de l’action que souhaitait entreprendre l’UFC, Free avait retiré de son site web « Les 20 exclusivités du forfait Free», ainsi qu’Univers Freebox vous le révélait lundi.

Pour autant, l’UFC-Que Choisir se défend de stigmatiser Free. Il rappelle en effet que « lorsque les initiatives de Free allaient dans le sens du consommateur, l’UFC-Que Choisir n’a pas hésité à soutenir Free, notamment dans ses combats pour obtenir la quatrième licence de téléphonie mobile et pour déployer la fibre optique. Mais en ce qui concerne les pratiques commerciales du FAI, il est clair que Free doit revoir sa copie. »