Alex Kidd in Miracle World

Alex Kidd in Miracle World

Description du jeu :

Le joueur dirige Alex Kidd (qui deviendra une mascotte pour Sega et sera ensuite remplacé par Sonic à ce titre) qui traverse des niveaux comprenant ennemis, trous et pièges divers, à la manière d’un jeu de plate-forme classique. Il est possible de donner des coups de poing pour vaincre les ennemis, d’acheter et d’utiliser des objets qui facilitent la progression du joueur. Il est par exemple possible d’obtenir une moto qui permet de faire une petite partie du jeu à toute vitesse, un hors-bord ou encore un hélicoptère.

Grâce à ses graphismes colorés et sa musique entraînante, il a séduit de nombreux joueurs à travers la planète, malgré une maniabilité parfois défaillante (le personnage ne réagissait que lentement aux commandes de la manette).

Pour affronter les "boss", le joueur est amené à jouer au janken (pierre-papier-ciseaux) contre divers personnages. La défaite entraînait la perte d’une vie.

Le jeu n’était pas d’une difficulté diabolique, mais savamment dosée, allant du très facile au très dur pour les derniers niveaux, voire au sadique. Par exemple, ceux qui l’ont fini se rappelleront un trou invisible sur un sol à l’aspect anodin, dans le dernier niveau et d’un code à effectuer sous peine d’être assailli par une nué de fantômes.