Libération

Libération

 

Condamné en 2005 à 534 millions d’euros pour entente par le Conseil de la Concurrence, le trio Orange, SFR et Bouygues Télécom (que l’UFC-Que-Choisir appelle "le cartel") n’a aucune envie de voir débouler un quatrième opérateur. Et multiplie les contre-feux. Quitte à prendre quelques libertés avec la réalité.

 

 

Lien de l’article