Il sera difficile pour Sarkozy de bloquer la 4ème licence 3G

Selon Les Echos, malgré les réserves émises par le Président de la République, il lui sera très difficile d’intervenir dans le dossier de la 4ème licence 3G. Le journal évoque ainsi plusieurs objectifs potentiels aux propos du Chef de l’Etat : Faire pression sur l’ARCEP, inciter d’autres opérateurs à présenter un dossier ou donner un signe à Iliad pour lui indiquer que le prix ne sera pas le seul critère. Extraits :

Sur le plan juridique, pourtant, le gouvernement n’a plus la possibilité d’influencer ou d’arrêter l’appel d’offres lancé par l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) début août. « Le gouvernement a perdu la main. La balle est désormais dans le camp du régulateur », estimait hier le dirigeant d’un des trois opérateurs mobiles français. Sauf à considérer que les propos du chef de l’Etat visent à faire pression sur l’Arcep. En tout cas, c’est bien cette autorité administrative indépendante qui doit décider in fine du vainqueur de l’appel d’offres.

Lire l’intégralité de l’article des Echos