Interview: Sébastien Ruchet, PDG de Nolife

Interview: Sébastien Ruchet, PDG de Nolife

Comme nous vous l’annoncions, Nolife restera finalement gratuite, mais proposera des abonnements sur son site.

A cette occasion, Univers Freebox a interviewé Sébastien Ruchet, co-fondateur et PDG de Nolife. Nous remercions monsieur Ruchet pour sa disponibilité et pour avoir accepté de répondre à quelques questions.

 

Univers Freebox : "Bonjour Sébastien, donc Nolife devait passer payante, puis en fait c’est une partie du site qui passe payante. Pouvez-vous nous en dire plus sur le contenu de cette partie payante ?"

Sébastien Ruchet : "Bonjour, en effet, nous n’arrivons pas à obtenir suffisamment de publicité sur l’ADSL, et nous espérions arriver sur le câble et le satellite pour entrer dans le système traditionnel de la pub télé.

Malheureusement, cela n’a pas pu se faire… Et il nous fallait trouver un moyen pour fonctionner. Nous avons donc envisagé de rendre la chaîne payante, à contrecœur.
Mais devant le fort soutien dont nous ont fait part nos spectateurs, nous avons réalisé qu’il y avait peut-être une autre voie, où nous pourrions garder la chaîne gratuite. Nous avons travaillé tout l’été sur un service d’accès aux anciennes émissions de la chaîne sur notre site ; ce service sera disponible via un abonnement. Si nous arrivons à avoir suffisamment d’abonnés à ce service, Nolife pourra continuer à être diffusée gratuitement sur les bouquets ADSL."

Univers Freebox : "Est-ce qu’il sera possible de faire un don à la chaîne, que l’on soit abonné ou non ?"

Sébastien Ruchet : "Voyant que l’on est en difficulté, beaucoup de gens nous parlent de dons. C’est très gentil, et nous sommes très touchés de cette attention !
Cependant, cela nous pose certains soucis. Déjà, nous sommes bien une société commerciale, et je ne pense pas que nous soyons habilités à recevoir des dons. Ensuite, un don aide pour un temps, mais nous avons besoin de rentrées régulières pour fonctionner. Donc l’abonnement que nous mettons en place sur le site nous semble la bonne solution.

Il faut voir aussi qu’on se donne du mal pour que ce soit intéressant et agréable à utiliser. On y a placé beaucoup de nos programmes : nous allons proposer plus d’un millier de vidéos, avec pour objectif de dépasser les deux mille pour la fin de l’année.
Sans compter qu’on y rajoutera bien sûr toutes les nouvelles émissions qui seront diffusées sur l’antenne."

Univers Freebox : "De nouveaux programmes ont été annoncés sur la chaîne dans les mois à venir si l’aspect payant marche bien, est-ce que ce projet a avancé ou vous attendez de voir ?"

Sébastien Ruchet :
"Nous somme une petite équipe, et le développement du site a été un gros challenge, les nouvelles émissions ont donc été un peu chamboulées. Je ne peux pas vraiment vous en dire davantage, mais sachez qu’il y aura des nouveautés sur l’aspect culturel japonais à la rentrée."

 

Univers Freebox : "Sera-t-il possible de voir une sorte de VOD Nolife, de manière payante, sur Freebox TV ?"

Sébastien Ruchet :
"En fait, c’est ce que nous avons développé directement sur le site. Nous ne serions pas contre proposer cela sur d’autres plates-formes, mais c’est du temps et des moyens que nous n’aurons pas avant un petit moment, même dans le meilleur des cas."


Univers Freebox :
"Problème pour les Freenautes, le bandeau d’information sur les programmes en cours et à venir de Nolife est vide, ce qui fait que beaucoup ne restent pas, ne sachant trop quel programme viendra. Or cette grille est disponible sur le site de la chaîne.
Est-ce que Télérama(qui fournit le bandeau des programmes chez Free, ndlr) aura ses informations ? Nolife a-t-elle des difficultés pour faire prendre en compte ses programmes par les grands médias du fait de sa "petite" taille ?"

Sébastien Ruchet :
"Oui et non, ce n’est pas qu’on nous empêche l’accès à ce service parce qu’on est petit, mais c’est plutôt parce qu’on est petit qu’on manque de ressources pour bien fournir les programmes comme il faut. Une chaîne classique fixe sa diffusion 15 jours à l’avance, mais dans notre cas les délais de décision sont très courts et tout le monde est déjà surchargé.
Evidemment, nous avons l’intention de pouvoir proposer les programmes à l’avenir, dès que nous pourrons vraiment nous en charger !"

Univers Freebox : "Est-ce que l’on sait qui remplacera Davy dans 101% ? Si oui, on peut le nommer ?"

Sébastien Ruchet : "Je ne peux rien dire ! Il y va de la sécurité de l’état !"


Univers Freebox :
"Plusieurs rumeurs font état d’un retour de Mange mon geek cette saison, est-ce vrai ?"

Sébastien Ruchet :
"Nous ne sommes pas les seuls à décider, il faut aussi poser la question à l’équipe qui réalise l’émission. Je ne crois pas que ce soit prévu pour l’instant.

En fait, si Nolife a plus de moyens avec les abonnements sur le site, on peut envisager de faire énormément de choses : il faut voir qu’avec Nolife nous avons toujours été limités par les moyens.

Si le site marche, on compte bien pouvoir vous proposer beaucoup plus de choses à l’avenir."