Kosciusko-Morizet prône le maintien d’offres ADSL à moins de 20 euros

Kosciusko-Morizet prône le maintien d’offres ADSL à moins de 20 euros

Si chez Free le tarif est unique, chez d’autres Fournisseurs d’accès c’est parfois la jungle. C’est le cas chez Orange qui a augmenté le tarif de 29 de ses forfaits de 1ou 5€. Il s’agit d’anciens forfaits, du temps où les débits plafonnaient à 512 kb/s et le téléchargement parfois limité à quelques Go, ou encore des forfaits bas débit.
Parmi ces forfaits, certains étaient à moins de 20€/mois, comme l’offre 512 kb (limité à 5Go en téléchargement) qui passe ainsi de 19,90€ à 24,90€.

Cette hausse n’est pas du goût de la secrétaire d’Etat à l’économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet qui réclame le maintien d’offres à moins de 20€. "Je tiens à ce qu’il reste des offres à un tarif inférieur à 20 euros par mois, parce que cela correspond à un seuil psychologique", et à ce que "chacun puisse avoir accès au tarif et au débit dont il a besoin", a-t-elle déclaré à l’AFP.

"Certains sont très satisfaits de leur 512 kilobits (…) tout le monde n’a pas besoin de 5 mégabits ou plus", a-t-elle souligné.

"Il y a une dimension sociale qui est importante. Ce que je veux à tout prix éviter, c’est qu’il y ait des gens qui, pour des raisons financières, (…) se désabonnent" alors "qu’un certain nombre de services sont en train de migrer vers internet", comme la recherche d’emploi, a-t-elle ajouté.

Précisons toutefois qu’une offre ADSL à 20€ revient au final plus cher à l’abonné qu’une offre triplay à 30€ puisqu’il faut ajouter le prix de l’abonnement téléphonique à 16€/mois.

La secrétaire d’Etat à l’économie numérique a cependant précisé que ses services avaient contacté France Télécom afin de connaitre « la liste actualisée de ses tarifs ». Cette démarche sera également entreprise auprès de Free et SFR.