Hadopi et les bourdes de Mitterrand

Numérama rapporte quelques propos tenus par Frédéric Mitterrand lors de la commission des affaires culturelles hier matin. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne vont pas dans le sens du texte contre le téléchargement illégal qu’il est censé défendre.

"Il m’arrive parfois d’être téléchargé illégalement, pas suffisamment à mon grand regret", aurait ainsi déclaré le ministre de la Culture selon des propos rapportés à Numerama par un membre de la commission.
D’autre part, Frédéric Mitterrand a, à plusieurs reprises, pris l’exemple de son fils, qui piraterait souvent. Lorsque des députés socialistes lui demandèrent s’il ne risquait pas alors de se faire suspendre son abonnement à Internet pour "négligence caractérisée", comme le prévoit le texte, Mitterrand a une réponse maligne : "J’ai deux abonnements".

Lire l’intégralité de l’article de Numérama