Free ne connait toujours pas la crise

Si certains secteurs de l’économie sont touchés de plein fouet par la crise, ce n’est pas le cas de celui des Télécoms et en particulier de Free, ainsi que l’a confirmé Maxime Lombardini en marge d’une conférence de presse organisée hier par Les Echos

Maxime Lombardini a précisé que Free, ne ressentait pas davantage d’impact sur ses services à valeur ajoutée (télévision, vidéo à la demande…), dont le chiffre d’affaires a augmenté de 44% à 115 millions d’euros au premier trimestre sur un total de 480 millions

Source : Reuters