Albanel future directrice d’Arte, futur massacre à venir?

Albanel future directrice d’Arte, futur massacre à venir?

 

Bien qu’au premier abord il semble intéressant qu’un ex-ministre de la culture en France soit nommée à la tête d’une chaîne franco-allemande, à bien y réfléchir, on peut craindre.

 

On ne pourra citer toutes les erreurs et âneries réalisées pour la culture lors de sa présence en tant que ministre, tant il y en a. Il faut dire qu’Hadopi ne lui a pas fait de cadeau, effectivement quand on ne connait rien aux nouvelles technologies et à Internet, et que l’on veut se faire plus gros que le boeuf qui prévient d’une aberration, il y a de très probables chances que la personne soit tournée en ridicule.

 

Si on s’attarde sur ses expériences à la culture, elle a une agrégation en lettres modernes et fut présidente du musée de Versaille durant moins de quatre ans.

A part ça, ministre de la culture au résultat plus que mitigé(très mauvais en fait), et rien.

 

Propulsée par un Nicolas Sarkozy qui vit en elle la Zorro des temps modernes qui sauvera les artistes, il n’en reste pas moins que sa carrière est politique avant toute chose, et culturelle à l’occasion.

 

A partir de ce moment, on pourra rappeler qu’Arte se veut une chaîne réellement culturelle et ouverte d’esprit, qui désire offrir la culture au plus grand nombre. Sachant qu’une license globale aurait pu offrir la culture à un grand nombre de personnes pour un tarif très faible, mais que madame Albanel a préféré mettre en place un Hadopi qui sanctionnerait sans justice et sans preuve des internautes. Cette solution n’apportant aucun autre moyen que de continuer à payer les tarifs exercés pour accéder à la culture, la voie à une licence globale étant totalement fermée.

Donc une chaîne qui veut apporter la culture au plus grand nombre verrait une présidente qui par le passé a voulu punir sans preuve, et ne pas apporter de solution pour une culture moins chère, équitable et accessible par tous.

Dès lors, on peut redouter une telle arrivée à la tête de la chaîne.

 

En réponse à cela, Jérôme Clément, président en place depuis la création de la chaîne(1991) et toujours en fonction à 64 ans a déclaré "Je ne sortirai d’Arte que les pieds devant ! J’en ai vu défiler des prétendants.".

Madame Albanel n’a "que" 54 ans, soit dix ans de moins que l’actuel président. Et il faut rappeler que l’âge légal limite pour être président d’une chaîne télévisée est 65 ans en France.

Mais il serait plutôt ironique que Nicolas Sarkozy qui veut repousser l’âge de la retraite à 67 ans et qui dit toujours "travailler plus pour gagner plus" se permette de conseiller le nom de Christine Albanel afin d’évincer l’actuel président d’Arte.