Le cartel du mobile milite pour un doublement du prix de la 4ème licence 3G

Le cartel du mobile milite pour un doublement du prix de la 4ème licence 3G

Bouygues, Orange et SFR ne ménagent par leurs efforts pour mettre des bâtons dans les roues de la 4ème licence 3G, ainsi que le rapporte Le Figaro. Ils jugent « irrecevable » que Free ne paye que 206 millions d’euros pour cette licence. Ce montant, annoncé en début d’année par le gouvernement, provient d’une division par 3 de celui payé en 2001-2002 par les opérateurs en place (619 millions d’euros). Il est justifié par le fait que le nouvel entrant ne disposera que d’un tiers des fréquences.

Le cartel du mobile ne l’entend cependant de cette oreille. Il milite pour un doublement du tarif, soit 400 millions d’euros, voire beaucoup plus. Selon eux, le prix annoncé par le gouvernement ne tient pas compte ni de l’inflation, ni du fait que le nouvel entrant obtiendra automatiquement l’accès à des fréquences GSM. Ils estiment également que le fait que ce 4eme opérateur arrive dans un marché mature sera compensé par l’accord de roaming qui sera obtenu dès qu’il aura couvert 25% de la population.

Même si le directeur général délégué de Bouygues télécom affirmait hier dans le Journal des Télécoms que son groupe n’avait « pas à prendre position pour ou contre un 4ème entrant », l’intense lobbying du cartel du mobile pousse à rendre cette 4ème licence la moins séduisante possible.