Free perd ses procès contre Libération

La justice a rejeté les multiples plaintes en diffamation déposées par Free et Xavier Niel contre des articles publiés par le quotidien Libération. La cour d’appel a confirmé les relaxes prononcées en première instance.

 

Free étant condamnée à 6 000 euros de dommages et intérêts pour plaintes abusives. (Xavier) Niel avait peu apprécié notre compte rendu de son procès en 2006 à propos de caisses noires dans des peep shows dont il était actionnaire. Pour les juges du fond, «même si la société Free pouvait ne pas apprécier de trouver son nom dans les articles litigieux, il était manifeste que ceux-ci rendaient compte d’une affaire judiciaire d’actualité ».