L’UFC s’oppose au forfait triplay à 20€ d’Orange

L’UFC s’oppose au forfait triplay à 20€ d’Orange

 

Si l’association de consommateurs "salue son initiative dans le mobile", il n’en est pas de même pour l’offre internet. Elle juge inadmissible la "carence de l’Etat" qui aurait dû signer des conventions avec les opérateurs pour que tous proposent des forfaits de ce type, comme le prévoit la loi de modernisation de l’économie (LME).

 
France Télécom a déjà été condamné par le Conseil de la concurrence pour abus de position dominante dans l’ADSL. L’opérateur continue de capter près de la moitié de ce marché en France. Il comptait fin mars 8,5 millions de clients, soit 49,2% du marché.

 
"Seul France Télécom est en mesure, sur le plan économique, de faire ce type d’offres", les "opérateurs alternatifs devant acquitter, dans le cadre du dégroupage, presque 10 euros par client et par mois à l’opérateur historique", affirme l’association.

 
"France Télécom est donc assuré de capter l’ensemble de cette demande et de bénéficier d’un monopole sur ce segment de marché", dit-elle. "Une fois +réinsérés+ dans le monde du travail", les allocataires "seront potentiellement des clients (de son) triple play traditionnel", ajoute-t-elle.

 
L’UFC "demande donc au gouvernement et à l’Arcep (Autorité de régulation des télécoms) de ne pas soutenir la démarche de France Télécom" mais "plutôt de modifier les textes réglementaires" pour que "les offres triple play entrent dans le service universel".

 

Lire l’intégralité de la dépêche de l’AFP sur le site de TV5