Freebox: une offre faramineuse

Le site internet du magazine Challenges a publié un dossier sur les offres ADSL intitulé « Combat de box ». Dans celui-ci sont détaillés les plus et les moins de chaque fournisseur d’accès à Internet. L’adjectif pour qualifier l’offre Freebox est "faramineuse". Extrait :

Après quelques années folles – d’innovations constantes en baisses de tarifs – qui ont essoufflé nombre de fournisseurs d’accès (Tiscali, Cegetel, AOL, Club Internet, Tele2), le trio Orange, Free (après rachat d’Alice) et Neuf-SFR accapare plus de 80% du marché du haut débit, laissant des miettes aux microrivaux Darty et Bouygues Telecom, entrés très tardivement, et une petite place au seul câblo-opérateur, Numericable. Cette concentration, combinée au niveau d’équipement atteint, a un peu «engourdi» le marché. La base est désormais partout la même : du triple play pour une trentaine d’euros par mois. Chacun propose le dégroupage total, autrement dit, la résiliation pure et simple de l’abonnement France Télécom de 16 euros mensuels. Et tous donnent accès au bouquet payant de Canal+ et proposent un service de vidéo à la demande (VOD).

 


Mais, comme d’habitude, le diable se cache dans les détails. D’abord dans les frais cachés, dont Orange est l’un des spécialistes : 3 euros par mois pour la location de la Livebox, 10 euros de plus pour le dégroupage total… A surveiller aussi, certains services qui peuvent être inclus ou non : la fonction magnétoscope numérique, par exemple, qui permet d’enregistrer l’émission télé sur un disque dur intégré, gratuite chez Free, est en option à 5 euros, voire 10 euros par mois chez les autres.

Lire l’intégralité de l’article de Challenges