Nomination de Richard chez France Télécom : Un mauvais coup porté à Free ?

Nomination de Richard chez France Télécom : Un mauvais coup porté à Free ?

C’est une vision bien noire que celle de l’avenir du marché des télécoms décrite dans un article du Canard Enchainé de ce jour. Nous vous annoncions récemment que le bras droit de Christine Lagarde, Stéphane Richard, allait devenir le numéro 2 de France Télécom avant de succéder à Didier Lombard et d’en devenir le patron en 2011.

 

Selon le Canard, les services de Bercy sont déjà intervenus 2 fois en faveur d’Orange devant la cour d’appel de Paris (chose très inhabituelle) : dans le dossier de l’exclusivité de l’iPhone et dans celui de l’exclusivité d’Orange Sport.

 

Mais cela n’est rien eu égard aux dossiers délicats à venir. Stéphane Richard, qui joue le rôle de Vice ministres des affaires industrielles, va rester à Bercy jusqu’à sa nomination chez France Telecom. D’ici là, la Commission des participations et des transferts doit se prononcer sur le prix de la 4ème licence 3G. Cette commission est elle-même nommée par Bercy et « Richard ne compte que des amis » précise le Canard Enchainé.

 

Autre dossier d’actualité, « Il reviendra aux services des finances de rédiger, dans les prochaines semaines, les décrets réglementant l’installation de la fibre optique chez les particuliers. ». Rappelons qu’Orange est pour l’installation d’une seule fibre alors que Free prône le multifibre.

L’intéressé a beau dire que ces dossiers ne passeront plus par lui, cette double casquette est plus qu’inquiétante pour l’avenir de la concurrence dans le secteur des télécoms