La Recherche et Developpement chez Free

La Recherche et Developpement chez Free

Au 5ème étage du siège parisien d’Iliad, se trouve le point névralgique du groupe où sont élaborés les nouveaux services et les nouveaux matériels comme les Freebox, Alicebox ou encore les DSLAM. Peu de monde a eu l’occasion de se rendre à cet étage réservé à la recherche et au développement ainsi qu’aux services techniques. L’accès est réservé aux possesseur d’un badge électronique et les appareils photos sont priés de rester dehors.

Dans son document de référence, Iliad apporte quelques précisions quant au fonctionnement de ce service. L’équipe en charge de l’activité de recherche et développement au sein du Groupe a été regroupée sur la société Freebox S.A.S et comprend 21 salariés, dont 20 salariés affectés à l’activité de recherche et développement.
Le Groupe a consacré 1,6 millions d’euros en 2008 identique à celui de 2007 et 1,4 millions d’euros en 2006, à des travaux d’études et de recherches portant principalement sur l’activité Haut Débit et incluant les coûts de création de produits nouveaux, les adaptations des produits existants à Internet, les recherches ou les créations de bases de données pour les nouvelles applications, ainsi que les développements marketing adaptés aux nouveaux produits.

La politique de Recherche et Développement du Groupe a été initialement structurée autour de deux objectifs : offrir des services différenciés aux abonnés grâce à des matériels dédiés et réduire les coûts liés à la construction et l’exploitation de son réseau.

C’est dans cette optique que Freebox S.A.S. a élaboré les modems Freebox et les DSLAM Freebox installés par Free. Le Groupe entend en effet continuer à développer en interne, à la fois l’architecture des équipements destinés à l’exploitation de son réseau et à la fourniture des services à ses abonnés, et les applications logicielles, basées sur des logiciels « libres » de type Linux, utilisées par chaque société du Groupe.

L’équipe en charge du secteur recherche et développement continue son travail de recherche sur d’autres technologies encore expérimentales et assure une mission de veille technologique telles que le recours aux réseaux WIFI ou le développement de la technologie fiber to the home