UFC: La création et les artistes ne sont pas en danger

UFC: La création et les artistes ne sont pas en danger

L’UFC – Que Choisir a envoyé la semaine dernière aux députés une étude démontrant que l’industrie musicale et du cinéma ne souffrait d’aucune crise. Nous vous proposons quelques extraits des conclusions de cette étude :

 

Des artistes pillés ?


Entre 2000 et 2007, les sommes perçues par la SACEM, bien qu’elles se stabilisent, ne chutent pas. La SACEM collecte et redistribue les droits des artistes/créateurs. Il s’agit donc d’un bon indicateur des revenus des artistes
.

 

Le revenu Net de Universal, lui, augmente fortement.

 

Le cinéma durement impacté par « le piratage » ?


Pourtant les dépenses audiovisuelles des ménages ne cessent d’augmenter.

Les Français champions du monde du piratage ?


On entend souvent dire que les Français téléchargent plus qu’ailleurs. Ces déclarations s’appuient le plus souvent sur des chiffres communiqués par les représentants de l’industrie culturelle (SNEP, ALPA, etc…). Or, on ne connait ni la méthodologie appliquée ni la robustesse de ces travaux. Dès lors, on peut légitimement s’interroger sur l’objectivité de telles données.
Pour contraster ces chiffres, il est possible de faire référence à d’autres sources. Pirate Bay, site de téléchargement très prisé des internautes, livre régulièrement la carte mondiale de ses utilisateurs. Bien que l’on ne puisse résumer le téléchargement français à ce site, compte tenu de sa popularité il est malgré tout un bon indicateur du comportement des consommateurs français.
Le site « Les numériques » a proposé une petite analyse des données et le résultat est plus qu’étonnant. En comparant le nombre précis d’utilisateurs par pays (sur les 15 pays les plus consommateurs) à la population totale du pays concerné, le taux d’usagers de Pirate Bay est de 1% dans l’hexagone.

 

Lire l’intégralité du communiqué de presse de l’UFC – Que Choisir