Anti-Hadopi : “5 gus dans un garage” selon le cabinet d’Albanel

Anti-Hadopi : “5 gus dans un garage” selon le cabinet d’Albanel

Appel entendu… Le communiqué du Ministère ne s’est pas fait attendre. Pour appuyer cette mascarade, le cabinet de Christine Albanel n’a pas hésité, dans une dépêche AFP, à déclarer que la Quadrature « sont cinq gus dans un garage qui font des mails à la chaîne ».

Nos confrères de PC Inpact, qui ont suivi l’affaire de près, ont contacté Jérémie Zimmermann, porte-parole et co-fondateur de la Quadrature du Net pour recueillir une réaction à chaud. Selon la Quadrature, le retour de boomerang était inévitable : Nous sommes flattés de tant d’attention de la part du ministère ! Cela prouve que l’action des nombreux citoyens épris de liberté qui contactent leurs députés commence à porter ses fruits […] Quelque chose nous dit qu’elle n’a pas fini de nous faire rire ! […] C’est peut-être un juste retour des choses : l’arrivée dans le débat des "gus dans les garages" après des années de "lobbyistes dans les cabinets ministériels".

Missing ! Missing ! Missing !

Aussitôt né, aussitôt mort, le communiqué a été nettoyé (mais pas le cache Google). « Les cinq gus dans un garage qui font des mails à la chaîne » ne sont plus. En bon pyromane, le Gouvernement sort l’extincteur.

Colloque ou Propagande ?

Au delà de ce petit péché, Christine Albanel recommande d’utiliser Papa TV et Maman Radio pour tartiner sournoisement de confiture les pensées mielleuses des enfants que nous sommes… Bonne Maman Propagande !

Sommes-nous des « gus », de petits oiseaux frémissants, comme le sous-entendent les députés présents, la SACEM, François Copé (Président du Groupe UMP), Albanel Christine (Ministre de la Culture) et les autres participants du colloque UMP ? En cette époque, où plus personne ne parvient à penser la réalité, une déclaration venant d’aussi loin ne peut être un simple incident. A moins que le cabinet du Ministère de la Culture ait été détourné par un "pirate"… Le mot qui lave plus blanc.

Christine Albanel indique également qu’elle contactera par courriel, tous les jours, les parlementaires pour leur expliquer sa vision du projet de loi Hadopi. Le ministère de la Culture espère que les parlementaires « actuellement inondés par les campagnes de désinformation conduites par des groupes de pression libertaires et minoritaires » trouveront des « informations claires, de brefs argumentaires et de réponses aux questions que les internautes de bonne foi peuvent se poser face au dispositif prévu ». La lettre s’appuiera sur le site Jaimelesartistes.fr, un site monté par le Gouvernement, en collaboration avec les artistes et les maisons de disques qui soutiennent le projet de loi (cf : Jaimelesartistes.fr mais jaimepasfree.fr NDLR).

Chaque virage emprunté ouvre un sceau de colère que le Gouvernement aura certainement du mal à retenir. A qui devrions-nous nous adresser ? Qui devrions-nous convaincre ? Une poignée de députés dans l’opposition qui se retournera au dernier moment pour préserver leur sarko sacro-sainte position ?

Selon un sondage réalisé par TNS Sofres/Logica, un tiers des internautes sont des "pirates" ! 29% des internautes interrogés ont admis avoir déjà téléchargé sur internet de manière illégale. Bientôt, nous recherchons les survivants au milieu des "10 000 avertissements par jour" que la Ministre a promis.

En direct d’Hadopi…

NB : La boutade a déjà fait naitre le site : http://www.cinqgusdansungarage.org/.
Voir la dépêche AFP reprise par un site belge.
(Merci au commentateur anonyme).