Vivendi porte plainte contre France Télécom pour abus de position dominante

Vivendi porte plainte contre France Télécom pour abus de position dominante

L’AFP rapporte que Vivendi allait déposer plainte contre France télécom, devant la commission européenne, pour abus de position dominante.
"Nous estimons qu’il y a abus de position dominante de France Télécom, avec les tarifs pratiqués en matière d’abonnement et d’accès à la boucle locale, ce que l’on appelle aussi le dégroupage" a déclaré Jean Bernard Lévy, le président du directoire de Vivendi, lors de la conférence de presse présentant les résultats du groupe.

Ce que Vivendi reproche à France Télécom est le tarif de gros proposé par l’opérateur historique pour la location de la boucle locale. Celle-ci est facturée 9,29€ hors taxes aux fournisseurs d’accès alternatifs comme Free, alors qu’une ligne en dégroupage total ne coûte que 6,77€ hors taxes à France télécom selon les comptes qu’il a publié début janvier.

Si la plainte de Vivendi devait aboutir et que France Télécom devait vendre cet accès au prix coûtant, cela représenterait une « économie » de plus de 127 millions d’euros par an pour Free.