“Free est un partenaire de choix pour Vodeo.tv “

“Free est un partenaire de choix pour Vodeo.tv “

 

Vodeo est précurseur dans la vidéo à la demande en France, Univers Freebox à interviewé Frédéric Pie, Président de La Banque Audiovisuelle, société éditrice de ce service qui devrait arriver prochainement sur Freebox TV.

Univers Freebox :
Depuis quand existe Vodeo.tv et comment vous est venu l’idée de diffuser « le monde en vidéo à la demande » ?

Frédéric Pie : Vodeo.tv a été lancé le 15 septembre dernier. Ce portail audiovisuel est édité par la Banque Audiovisuelle.

Vodeo.tv est né d’une idée simple : constituer la plus grande base de programmes audiovisuels et permettre au grand public d’accéder, à la demande, à des milliers d’émissions, de reportages ou de documentaires sur les sujets qui l’intéresse.

Nous vivons à l’ère de l’audiovisuel, puisque la télévision constitue le premier loisir des français qui la consomment en moyenne 3h30 par jour, mais dès que l’on souhaite obtenir une information, par exemple, sur un pays, un personnage célèbre, un problème de société ou un centre d’intérêt, on ne peut trouver d’images sur le sujet. En effet, l’écrasante majorité des DVD disponibles dans les magasins est consacrée au cinéma, au sport, au dessin animé ou à la musique. L’information, la connaissance, la culture ou les passions ne sont finalement accessibles que sous forme papier (magazines, livres, sites Internet à imprimer). Bref, le public a le droit de se divertir mais pas de s’informer !

La télévision est une « économie du jetable » : les documentaires ou émissions sont souvent condamnés, une fois diffusés ou après quelques rediffusions hypothétiques, à disparaître à jamais des écrans. A peine 4% des documentaires ont la chance d’être édités en DVD. Or, pour la plupart, leur durée de vie et l’intérêt documentaire qu’ils représentent pour le grand public, les professionnels de l’image, les journalistes, des passionnés ou des spécialistes ainsi que pour le monde éducatif, dépassent souvent le temps de leur mise à l’écran et leur très faible disponibilité. Il est souvent impossible de se procurer une copie d’un reportage ou d’une émission que l’on a manqué à la télévision. Avec Vodeo.tv, ce regrettable état de fait est de l’histoire ancienne puisqu’il est désormais possible de télécharger, de visualiser (streaming), ou de commander le DVD d’un documentaire ou d’un reportage.

D’où proviennent vos contenus ?

Nous fédérons depuis plus de deux ans les catalogues de dizaines de producteurs de télévision, regroupant plus de 8 500 programmes. Nous avons, à ce jour, plus d’un millier de documentaires et de reportages en ligne. Des centaines d’autres seront disponibles prochainement dès que nous les aurons numérisés et publiés sur le site.

Comment les sélectionnez vous ?

Nous pouvons dire que tout sujet qui concerne la réalité de la vie et du monde a sa place sur Vodeo.tv.

Nous excluons les programmes de divertissement et les films. Toutefois, dès qu’il s’agit de s’informer, de découvrir, ou de se documenter sur un sujet précis, vodeo.tv se doit de trouver et de proposer des programmes.

Ce qui signifie que vous pourrez trouver très vite sur vodeo.tv des documentaires, des reportages, des magazines télé, des interviews, des émissions culturelles ou pédagogiques, des émissions de fond (débat, analyse, éditions spéciales), des contenus présentant un intérêt de rediffusion mais sans créneau sur la TV, mais également des programmes audiovisuels non diffusé sur une chaîne mais présentant une vraie pertinence éditoriale.

 Notre contenu porte sur une quinzaine de rubriques : Voyage, musique, littérature, art-culture, personnalités, économie, politique, géopolitique, histoire, santé, nature, société, sciences & techniques, jeunesse, cuisine, sport et cinéma (ces dernières rubriques incorporant des documentaires ou interviews sur le sujet, nullement des retransmissions de matchs ou des films…)

Quel est le coût d’un téléchargement ou d’un visionnage ?

Aujourd’hui, nous proposons la plupart des programmes sous 4 formats, donnant plus de choix et de liberté au consommateur :

– en streaming (visionnage instantané) pour 2 à 5 euros selon la durée de la vidéo,

– en téléchargement pour 3 à 9 euros,

– en DVD Vodeo (gravé et édité à la demande). Dans ce cas nous facturons 5 euros HT de frais techniques qui viennent s’ajouter au prix d’un programme téléchargé avec la possibilité de compiler plusieurs programmes…

– en DVD du commerce (nous appliquons les prix du marché)

Pensez vous que ces tarifs iront à la baisse ?

Bien sûr et c’est notre objectif !

Nous mettrons très vite en place d’autres formules de paiement que le simple paiement à l’acte. Nous développons pour la fin de l’année des forfait prépayés (comme ceux qui existent dans les vidéo clubs) qui permettront de consulter plus de programmes à moindre coût. Puis nous lancerons des formules d’abonnement au début de l’année 2006, pour les passionnés, les étudiants ou les professionnels.

Etes vous satisfait du nombre de téléchargements actuels et quels sont vos objectifs ?

Le nombre de téléchargement est pour l’instant conforme à nos prévisions et je dois avouer que c’est une bonne surprise. Le téléchargement prédomine fortement sur le streaming. Nous misons aussi fortement sur notre offre EOD (Edition à la demande des programmes sur DVD) qui est prévue sur cette fin d’année, parce que presque 50% des visiteurs du site n’ont pas le haut débit et ne peuvent donc accéder à la VOD. Après seulement deux mois d’activité, pratiquement un tiers de nos clients recommandent, c’est pour le moins encourageant…Notre objectif, dans les prochains mois, est de porter vodeo.tv sur le site de nombreux partenaires afin de développer notre visibilité et notre accessibilité. Ces partenaires sont les grands portails de l’Internet, les fournisseurs d’accès, les sites médias ainsi que de nombreux partenaires Presse. Nos objectifs sont à la mesure de l’ambition du projet : proposer les meilleures productions audiovisuelles francophones, nous développer en Europe, satisfaire l’appétit insatiable des visiteurs qui demandent toujours plus de programmes sur des sujets toujours plus variés.

Quel type de programme est le plus demandé ?

Il est difficile d’avoir le recul nécessaire après seulement 8 semaines d’exploitation, toutefois on peut dire que chaque rubrique a son public de niche. Les plus fortes consultations sont sur les sujets de société ou la découverte. On voit là une tendance à vouloir comprendre et décrypter le monde mais également une envie d’évasion. Certains de nos programmes sont d’ailleurs un excellent support pour préparer un voyage…

Les programmes musicaux marchent plutôt bien. Notamment les interviews d’artistes.

Enfin, nous avons beaucoup de demande de la part du public et cherchons à renforcer notre offre de programmes sur ce type de thématique.

Pour l’instant, vos contenus sont disponibles sur vodeo.tv , mais pensez-vous vous développer sur d’autres supports, en particulier sur le futur service de Vidéo à la demande de Free, pour un visionnage directement sur l’écran du téléviseur ?

Il est fondamental de permettre l’accès à nos contenus au travers de tous les supports de consommation de l’image : la télévision, le mobile pour les extraits de nos vidéos, les PVR (disques durs numériques), les baladeurs vidéo…

En ce sens, Free est un partenaire de choix pour Vodeo.tv qui permettra de voir nos programmes avec plus de confort et de convivialité. Free a largement démontré qu’il était un pionnier de l’innovation technologique, Vodeo.tv est à ce jour unique au monde, nous innovons en terme d’agrégation et de distribution de contenu. Notre indépendance et notre agilité sont deux bonnes raisons de se rapprocher afin de proposer toujours plus de choix, de sens et de liberté à nos clients respectifs !

Pensez vous que l’avenir des programmes à la demande soit sur le téléviseur ou sur l’ordinateur comme le pense Patrick Le Lay ?

Depuis 10 ans, les consommateurs ont pris l’habitude de s’affranchir, en partie, d’un directeur de la programmation, grâce à l’Internet qui est le « premier média à la demande ». Le réflexe est pris par des millions de personnes : dès qu’ils cherchent une information, ils vont sur Internet, entrent un mot clé et s’attendent à trouver une réponse. L’explosion du téléchargement dans le monde de la musique et maintenant de l’image, le développement du podcasting pour les radios, l’avènement de la VOD, l’entrée en jeu des grands acteurs des télécoms et de l’informatique sont autant d’éléments qui attestent d’un bouleversement des usages et d’une révolution annoncée pour le monde de la télévision. L’avenir de la télévision ne dépendra pas d’un écran ou d’un réseau, son avenir sera là où sera le consommateur. La télévision de demain sera personnalisable, interactive, et mobile. Le consommateur la consommera sur différents écrans selon le type de programme, selon sa disponibilité ou son humeur. En tant qu’acteur majeur de la télévision, Patrick Le Lay a raison, l’avenir de TF1 passera aussi par l’ADSL, mais la télévision a encore de beaux jours devant elle…J’espère pour ma part que l’avenir de vodeo.tv sera là où il y a des cerveaux…libres.

Quels sont les futurs projets de Vodeo ?

Vous livrer le monde…à la demande ! Vaste programme

Merci Frédéric Pie

NDLR : Vous pouvez retrouver dés à présent, la totalité des contenus de vodeo sur www.vodeo.tv