M6, TF1 et Canal+ vont demander un plan d’aide !

M6, TF1 et Canal+ vont demander un plan d’aide !
<>

"Le seul secteur en France qui ne soit pas aidé est la télévision privée"

A-t-il jugé, ajoutant : "nous (Canal+, TF1 et M6, ndlr) réfléchissons au plan d’aide que nous allons demander pour la télévision privée".

En mai 2008, les trois groupes concurrents TF1, M6 et Canal+ ont créé l’association des chaînes privées pour défendre leurs intérêts face à la télévision publique sans publicité. A propos de France Télévisions, pour laquelle l’Etat a garanti 450 millions d’euros jusqu’en 2011 afin de compenser l’arrêt de la pub après 20h00, M. de Tavernost a estimé

"Surréaliste d’avoir des recettes garanties dans une période de crise économique intense"

Le groupe M6, qui a publié mardi soir un chiffre d’affaires 2008 en quasi-stabilité, poursuit son développement sur le web. M6 Web, qui rassemble les sites du groupe, M6 Mobile et M6 Replay (la plateforme de télévision de rattrapage), a généré un chiffre d’affaires en progression de 17,4% à 86,7 millions d’euros. M6 Web emploie une trentaine de personnes.

Selon le patron de M6, le reflux publicitaire qui touche la chaîne (-2,6% en 2008) "atteindra l’internet en 2009". Le groupe, qui dispose d’un cinquantaine de sites, a ainsi développé une activité internet ne reposant pas uniquement sur la publicité (qui représente 50% de ses revenus sur le net). Comme, par exemple, le comparateur de prix acheterfacile.com, ou habbo, un site finlandais qu’il exploite en France. Ce site est une sorte de Second Life pour les jeunes de 9 à 15 ans qui repose sur des micro-achats.
Le petit dernier, teva.fr, portail thématique dédié aux femmes, est le prolongement de la chaîne enrichi de contenus spécifiques, de vidéos, d’interviews et de reportages.

Source : AFP