Signal veut tacler Facebook dans une pub et se fait censurer

Signal veut tacler Facebook dans une pub et se fait censurer

C’était audacieux, mais Facebook ne s’est pas laissé faire quand Signal a payé une campagne publicitaire pour exposer son utilisation de données personnelles sur Instagram.

Le plus grand réseau social manque d’autodérision. La messagerie Signal, dont le leitmotiv est la protection de données, a voulu lancer une campagne de publicité plutôt irrévérencieuse sur Instagram, appartenant à Facebook. Le but était d’attirer l’attention sur la manière dont le géant américain utilise les informations personnelles de ses membres.

Ainsi, Signal voulait diffuser ce type d’encarts publicitaires personnalisés sur Instagram : “Vous voyez cette publicité parce que vous êtes professeur, mais surtout parce que vous vous appelez Leo (et que vous êtes célibataire). Cette publicité a utilisé votre géolocalisation pour voir que vous vous trouvez actuellement à Moscou. Vous aimez les sketchs comiques et cette publicité pense que vous êtes un dragueur” . Le concept était simple : chaque information utilisée pour personnaliser le texte de ces publicités devait être surlignée, pour faire réaliser à quel point Faceebok en savait sur vous. 

L’application de messagerie avait ainsi acheté ses encarts publicitaires, mais la firme de Mark Zuckerberg n’était pas d’accord, sans surprise. “Facebook est toujours prêt à vendre de la visibilité sur la vie des gens, sauf si c’est pour les informer de l’utilisation qui est réellement faite de leurs données. Il suffit apparemment d’être transparent sur la façon dont les publicités utilisent les données des gens pour être banni. Dans le monde de Facebook, la seule chose acceptable est de cacher ce que vous faites à vos utilisateurs ” déplore Signal qui n’a donc pas pu diffuser sa campagne.

Toujours dans l’optique de faire de la prévention et de la communication autour de son application, Signal a publié des exemples de réclame sur son blog.

Source : via les Numériques