Le patron d’OVH l’emporte face à Xavier Niel et Scaleway pour le rachat de Blade (Shadow)

Le patron d’OVH l’emporte face à Xavier Niel et Scaleway pour le rachat de Blade (Shadow)

Coup d’épée dans l’eau pour le groupe Iliad. Le tribunal de commerce a finalement tranché en faveur de la reprise de Blade par OVH.

L’alliance entre les anciens salariés de Shadow et Xavier Niel n’aura finalement pas abouti. Le tribunal de commerce choisi l’offre de reprise présentée par Octave Klaba, fondateur d’OVH, vendredi dernier.

La pépite française de cloud computing a été placée en redressement judiciaire et cherchait un repreneur, c’est désormais chose faite. L’heureux propriétaire de Blade annonce son ambition de “bâtir la meilleure offre du cloud gaming au monde” sur les réseaux sociaux. Cette start-up lancée en 2015 attirait la convoitise de Xavier Niel, qui s’était engagé auprès d’ancien salariés de l’entreprise cherchant à la reprendre.

L’avocat du fonds d’investissement de Klaba affirme que “les deux offres présentées étaient très proches”, mais que le gagnant “avait le soutien de l’administrateur judiciaire, du représentant des créanciers” et de l’un des cofondateurs de Blade.

Concrètement, Octave Klaba a proposé un investissement à hauteur de 32 millions et le prix d’acquisition a été porté à 5 millions d’euros avec un accès à 15% du capital pour les salariés. L’entrée de Blade dans la galaxie OVH va également garantir un investissement de 30 millions dans les infrastructures. L’effectif de l’entreprise devrait majoritairement rester inchangé, et les ambitions de Shadow se tournent vers l’international, avec des projets d’exportation en Allemagne, au Canada et à Singapour.

Source : Les Echos