Free Mobile : plusieurs milliers de voix s’élèvent contre un pylône

Free Mobile : plusieurs milliers de voix s’élèvent contre un pylône

Free a bien du mal à implanter son pylône dans un village. Une pétition lancée par les opposants a recueilli plusieurs milliers de signatures, au-delà des habitants.

Free voudrait installer un pylône de 36 mètres de haut sur la commune de Saurat, dans l’Ariège, et enchaîne ainsi les procédures depuis plus de deux ans pour parvenir à installer son équipement. L’opérateur rencontre en effet une forte mobilisation face à son projet.

Dénonçant la proximité des habitations (140 mètres pour les premières) et l’installation dans un “site remarquable à l’aplomb du rocher du Carlong”, les opposants ont lancé une pétition en ligne “Non à l’installation d’antennes sans consultation des acteurs locaux et de la population” ayant recueilli près de 6 000 signatures, au moment où sont écrites ces lignes. Un soutien allant ainsi bien au-delà du village, sachant que celui-ci compte 637 habitants. Le secrétaire d’État au numérique Cédric O et la ministre de la Transition écologique et solidaire Barbara Pompili ont été également été interpelés par les associations, tout comme la préfète de l’Ariège Sylvie Feucher. Dans ces 6 000 signatures, on retrouve aussi celles de quelques personnalités politiques.

L’utilité de l’antenne remise en cause par le maire

“On nous répond que la jurisprudence considère que partout les antennes de téléphonie sont des équipements publics. Je suis d’accord pour dire presque partout. Mais certainement pas quand on construit une antenne qui n’améliore pas la couverture du réseau sur un secteur, demandée par personne, sur une parcelle privée”, avait souligné en février le maire Jean-Luc Rouan lors d’un conseil municipal. L’élu note d’ailleurs une tentative “d’apaisement” par la médiation, mais en vain. Impossible apparemment pour les deux parties de trouver un terrain d’entente.

Et une bonne partie des habitants

“Je suis évidemment ravie du nombre de personnes mobilisées, et des résultats de cette pétition. 400 Sauratois sur 600, c’est très significatif. Et le nombre de signataires montre bien que notre combat est juste. Sur les 5 767 signatures, il y a aussi des personnes qui sont attachées à l’Ariège et qui trouvent scandaleux le fait d’imposer une antenne en plein parc naturel régional“, estime une habitante.

Dans leur pétition en ligne, les opposants dénoncent un “refus, non argumenté, de mutualisation avec les autres opérateurs”, une “absence totale de concertation avec les élus et la population”, un “recours systématique à la justice, avec refus de médiation”. À leurs yeux, “il n’est tout simplement pas admissible que Free puisse implanter une antenne de 36 mètres à Saurat, qui n’est pourtant pas en zone blanche, au mépris des réponses de la représentation locale de l’État et de la population”. Et d’ajouter qu’“il est choquant de malmener à ce point ces représentants de la démocratie, tout en demandant leur autorisation sur l’urbanisme”.

Source : La Dépêche