Xavier Niel intéressé par le rachat du groupe M6

Xavier Niel intéressé par le rachat du groupe M6

La cession du groupe M6 par RTL Group continue d’aiguiser les appétits. Elle intéressait ainsi Xavier Niel, le fondateur de Free, en tandem avec son beau-frère Antoine Arnault.

D’ici l’été, RTL Group, filiale du géant allemand Bertelsmann, souhaite avoir trouvé repreneur pour le groupe audiovisuel M6 (M6, W9, 6ter, RTL, RTL2, etc). Une cession encore au stade embryonnaire, mais qui aiguise les appétits et pourrait ainsi rapporter plusieurs milliards d’euros si elle aboutissait.

Une alliance familiale formée par Antoine Arnault et Xavier Niel

Un duo constitué d’Antoine Arnault et Xavier Niel serait potentiellement en lice. Dans une note du 3 mars que Marianne a pu consulter, ODDO BHF a intégré la famille Arnault comme acheteur potentiel. “Nous estimons probable que Groupe Arnault et Xavier Niel étudient cette opération. Une telle opération permettrait à Groupe Arnault de poursuivre ses investissements dans les métiers en parallèle de sa prise de participation dans Lagardère SCA”, peut-on y lire. Dans sa note, ODDO BHF souligne que cette alliance “permettrait de respecter la loi des 49 % (NDRL : part maximale d’un actionnaire autorisée par la loi dans une chaîne de TV française).

Cette candidature n’est “pas une surprise pour les initiés”, souligne de son côté Marianne. Et de rappeler que Bernard Arnault, le père d’Antoine, a été membre du conseil de surveillance de M6 entre 2004 et 2008, tandis que Delphine Arnault, sa soeur et épouse de Xavier Niel, y était présente entre 2008 et 2018. Une telle alliance familiale s’annonce en tout cas comme un véritable atout, selon nos confrères. Et d’expliquer : “aucun pacte d’actionnaires ne sera aussi solide que les liens familiaux qui les unissent et qu’ils ne pourront jamais rompre tant leur puissance financière est gigantesque. Cela leur confère une garantie et un avantage qu’aucun autre candidat en lice ne peut offrir”.

Altice, CMI, TF1 et Vivendi

Sur fond de consolidation de plus en plus probable dans le monde de l’audiovisuel français, plusieurs prétendants ont déjà manifesté leur intérêt pour le rachat du groupe M6. Parmi eux : Altice, CMI, TF1 et Vivendi, avec d’ailleurs une alliance entre Vivendi et TF1, entre lesquels les relations ne sont pourtant pas au beau fixe depuis une vingtaine d’années. Vivendi prendrait possession de M6 et ses chaînes de télévision, alors que TF1 s’emparerait de RTL. Pour des raisons de concurrence, Bouygues, propriétaire de TF1, ne pourrait en effet pas racheter l’ensemble du groupe. Idem pour Vivendi, la maison-mère de Canal+.

Source : Marianne