Blocage autour d’une antenne Free : la mairie invoque un “motif impérieux”

Blocage autour d’une antenne Free : la mairie invoque un “motif impérieux”

Freiné dans son projet, Free attend les conclusions de la justice administrative pour pouvoir installer son antenne-relais. Le maire de l’époque rappelle les raisons de son refus, parlant d’un “motif impérieux”.

C’était il y a quatre ans. Free manifestait son intention d’installer une antenne-relais à Halluin, commune du département du Nord, en région Hauts-de-France. L’implantation était plus précisément prévue dans le quartier des Tuileries. L’opérateur avait toutefois été freiné dans son élan. Fin décembre 2017, la mairie s’était en effet formellement opposée au projet et avait ainsi bloqué les travaux.

Gustave Dassonville, le maire de l’époque, rappelle “un motif impérieux”, à savoir la proximité des services de la petite enfance et d’une crèche. L’ancien élu souligne par ailleurs avoir reçu de nombreuses demandes d’opérateurs tout au long de son mandat et qu’il ne les a pas toutes acceptées. “À chaque fois, je les ai fait instruire avec la prise en compte de multiples facteurs”, indique-t-il, citant notamment “l’impact sur la santé des riverains et leur réaction”. Et d’ajouter : “On regardait aussi si, dans le périmètre, il y avait des établissements privés ou publics”.

La commune et Free attendent désormais que la justice vienne trancher. L’opérateur avait en effet fini par porter l’affaire devant la justice. “Ce jeudi, le tribunal administratif de Lille étudiera la demande de l’opérateur Free d’annuler la décision de la ville d’Halluin de s’opposer à l’implantation d’une station relais de téléphonie mobile”, indique La Voix du Nord.

Source : La Voix du Nord