Le débit du réseau 3G+ d’Orange pressé

Un opérateur a-t-il l’obligation contractuelle d’assurer à ses abonnés les débits maximum théoriques correspondant aux normes techniques dont il se réclame dans sa communication ? La question pourrait paraitre anodine, mais elle se pose pourtant clairement aujourd’hui, du moins pour Orange, qui doit depuis quelques jours faire face à un scandale en passe de faire le tour du Web français : d’après de nombreux internautes, l’opérateur restreindrait volontairement les débits de son réseau mobile de troisième génération. L’affaire est d’autant plus gênante qu’Orange a reconnu les faits, et s’est même engagé à porter la bande passante accessible aux appareils de type iPhone 3G grand public à 1 Mb/s d’ici au 15 septembre.

Lire l’intégralité de l’article sur Clubic