Hausses de prix chez SFR : 60 millions de consommateurs dénonce “l’art de jouer sur les mots et les nerfs”

Hausses de prix chez SFR : 60 millions de consommateurs dénonce “l’art de jouer sur les mots et les nerfs”

L’association de consommateurs tire à boulets rouges sur les pratiques décriées mais légales de Red by SFR, visant à attirer de nouveaux abonnés avec des prix attractifs “sans condition de durée” avant d’augmenter ses tarifs. En jouant avec les mots. 

Plus de gigas dans votre offre “ pour 3€ de plus, mais le refus n’est pas une option. Nouvelle incompréhension cette semaine chez de nombreux abonnés Red by SFR, l’opérateur les informe actuellement d’une hausse automatique à venir de leur forfait. 

A l’instar de Bouygues Telecom également coutumier de cette pratique dérangeante pour un grand nombre de clients ne désirant pas de data supplémentaire, Red by SFR est souvent pointé du doigt par les associations de consommateurs. “L’opérateur attire le client avec des forfaits à petit prix et « sans condition de durée ». Puis au bout de quelques mois ou années, sous prétexte d’un forfait enrichi, il applique une hausse”, dénonce une nouvelle fois aujourd’hui 60 millions de consommateurs.

Hélas, ces hausses de tarifs sont bien légales, rappelle l’association. Les opérateurs “profitent de ce que la loi leur laisse les coudées franches sur la modification de leurs conditions contractuelles”. Les telcos sont seulement dans l’obligation d’informer leurs clients du nouveau tarif au moins un mois avant l’entrée en vigueur et de leur indiquer la possibilité de résilier “leur contrat sans pénalité (et sans droit à dédommagement) jusque dans un délai de quatre mois après l’entrée en vigueur de la modification.”

Reste que les indications affichées par exemple par Red by SFR, apparaissent plus que trompeuses et sont sujettes à de mauvaises interprétations, notamment sur le fameux “sans condition de durée” qui ne signifie pas “à vie”. Car l’offre n’est pas soumise à une durée précise, explique 60 millions de consommateurs. Et d’ajouter que “cette interprétation ne tiendrait pas forcément devant un juge”.


Désormais, SFR n’utilise plus la mention « sans condition de durée », mais la formule « sans prix qui double au bout d’un an ». L’association de consommateurs y voit là une manière de leurrer davantage les prospects :“Là encore, la formule peut laisser penser au client que le prix est fixe. Mais attention aux mots : si SFR décide d’appliquer une hausse de 3 € dans six mois, sa promesse sera respectée : le prix ne double pas”.

Par ailleurs, si Red by SFR décide de doubler ses prix dans un an et 1 jour, il pourrait prétexter que la première année est écoulée. “De l’art de jouer sur les mots… et sur les nerfs”, qui reste aujourd’hui en travers la gorge de l’association.

Ces hausses automatiques vont encore perdurer, aucun changement de loi n’est pour le moment prévu, “une directive européenne, applicable courant 2021, prévoit toujours cette possibilité de modifier les forfaits”, relève enfin 60 millions de consommateurs.