Publicité ciblée : Bouygues Telecom signe un nouvel accord avec M6

Publicité ciblée : Bouygues Telecom signe un nouvel accord avec M6

Après avoir signé avec France Télévisions, Bouygues Telecom annonce qu’un deuxième groupe audiovisuel pourra proposer des publicité ciblées sur les Bbox.

Et de deux pour Bouygues Telecom ! L’opérateur permettra prochainement la diffusion de spots TV basés sur les usages de ses abonnés sur les chaînes du groupe M6. L’accord, officialisé vendredi dernier, s’appuie sur un parc de 4 millions de box de l’opérateur, pour proposer à ses abonnés des publicités “plus pertinentes” sur les chaînes de M6.

Aucune annonce pour l’instant concernant la date de diffusion de cette publicité d’un nouveau genre sur les Bbox. Le groupe M6 Publicité gère toutes les chaînes du groupe (M6, W9, 6ter, Gulli, Paris Première, téva, Tiji, Canal J, Serieclub, M6 Music), on peut donc s’attendre à une diffusion sur l’ensemble des canaux concernés. Il s’agit ici du deuxième partenariat signé par l’opérateur, après un accord avec France Télévisions. L’opérateur utilisera les technologies de Google pour développer sa propre solution, avec pour objectif de proposer une plateforme pour les régies publicitaires d’ici 2021.

Pour rappel, la TV segmentée (ou publicité ciblée), permet la diffusion de spots publicitaires adaptés selon différentes données (géolocalisation, usages TV ou typologie de foyer) et est autorisée depuis le 5 août dernier. Cependant, elle nécessite le consentement explicite de l’utilisateur et les données nécessaires doivent être utilisées dans le respect de la réglementation actuelle.

Du côté des autres opérateurs, Orange a déjà annoncé le lancement des premières campagnes de TV segmentée en France durant les mois de novembre et décembre sur les Livebox, sur les chaînes du groupe France Télévisions. Altice quant à lui a jeté son dévolu sur la technologie de Freewheel pour développer une solution pour les régies, à l’instar de chaînes comme TF1. Free pour sa part s’est penché sur le sujet, sans faire d’annonces. L’opérateur disposant de deux box sous Android, il pourrait en toute logique choisir lui aussi Google pour développer la technologie nécessaire.