Smartphones : Realme propose la 5G à petit prix, Oppo travaille sur les écrans enroulables

Smartphones : Realme propose la 5G à petit prix, Oppo travaille sur les écrans enroulables

Chaque semaine, retrouvez un condensé des annonces autour des smartphones. Au programme : la 5G à moins de 300 euros chez Realme, les écrans enroulables chez Oppo et la baisse de la commission de l’App Store pour les petits développeurs.

Xiaomi et Motorola ont annoncé des smartphones 5G à moins de 300 euros avec leurs Mi 10T Lite et Moto G 5G. Sur le même créneau tarifaire, Realme a dévoilé ce jeudi un Realme 7 5G à 279 euros avec pour slogan la 5G pour tous. Ce smartphone de milieu de gamme propose par ailleurs un écran 120 Hz, de la photo 48 Mégapixels, une batterie 5 000 mAh et une charge filaire en 30 Watts.

Huawei, Motorola et Samsung utilisent la technologie d’écran souple au travers de smartphones pliables, l’image du Galaxy Fold que nous avions pu tester. Oppo concentre ses efforts sur une autre voix. Lors d’un événement Oppo Inno Day 2020 organisé cette semaine, le constructeur chinois a en effet dévoilé un Oppo X 2021. Derrière ce nom, un smartphone avec écran enroulable. Grâce à un système coulissant, l’écran OLED peut s’étirer entre 6,7 et 7,4 pouces de diagonale. Il ne s’agit toutefois pas d’un modèle de série. Le fabricant expose simplement son savoir-faire et donne un avant-goût des technologies dont profiteront de futurs modèles commerciaux.

Répondant à la fronde des développeurs autour de la taxe appliquée sur les revenus de l’App Store, à savoir 30 % sur les achats d’applications et les ventes de contenus et services au travers des applications, Apple a annoncé son programme App Store Small Business Program. À partir du 1er janvier 2021, pour les développeurs dont les revenus annuels ne dépassent pas le million de dollars, la commission sera de 15 %. De quoi donner en apparence un coup de pouce en période difficile de pandémie, mais sans pour autant trop rogner sur les revenus. Le programme exclut en effet les développeurs d’applications populaires, soit ceux générant le plus de revenus.