Face à l’incompréhension, Free explique pourquoi son antenne 4G est nécessaire

Face à l’incompréhension, Free explique pourquoi son antenne 4G est nécessaire

Face à des riverains ne comprenant pas l’installation d’un nouveau pylône pour sa couverture mobile, Free apporte des explications, notamment concernant l’emplacement et la hauteur.

Une mobilisation forte. Voilà près de deux ans que l’opérateur d’infrastructures TDF a manifesté son intention d’installer un pylône de plus de 40 mètres afin d’y accueillir la 4G de Free, dans la commune de Belles-Forêts, dans la Moselle. Riverains et élus s’y opposent fermement au motif qu’un pylône à quelques dizaines de mètres de là accueille déjà Orange et pourrait ainsi être utilisé par Free. Le collectif avait ainsi porté l’affaire devant la justice administrative.

La justice rejette le recours des opposants

Le tribunal a rendu son verdict en juillet dernier et renvoyé le collectif dans les cordes. Le pylône s’installera donc bel et bien à Angviller-lès-Bisping, l’un des deux villages composant Belles-Forêts. “Goliath a mis à terre David”, déplore Martine Kleine, adjointe à la maire Marina Husson. Et d’admettre : “On a engagé la procédure en sachant que nous étions tout petits”. Le pylône mesurera d’ailleurs 42 mètres, au lieu de 45 mètres comme prévu initialement.

“C’est comme si on n’avait pas notre mot à dire”, déplorent la maire et son adjointe, qui estiment être face à une construction résultant “d’une guerre économique entre opérateurs téléphoniques”. Elles notent n’avoir “jamais obtenu de réponse claire sur les raisons de la non-collaboration entre Free et Orange”.

Free apporte des explications

Interrogé par le Républicain Lorrain, Free a, de son côté, rappelé qu’il a des obligations en matière de couverture. “Free Mobile est un acteur profondément attaché au dialogue notamment avec les collectivités locales et soucieux de respecter des dispositions légales et réglementaires. Pour autant, nous sommes aussi soumis à des contraintes techniques et à des engagements de couverture que nous devons respecter”, a expliqué l’opérateur de Xavier Niel.

Concernant la parcelle de terrain choisie, Free indique qu’il s’agit de parfaire la couverture pour que tout le monde en profite. L’opérateur explique étudier “toutes les possibilités, mais, parfois, certains sites ne répondent pas au cahier des charges ou conduisent à multiplier les situations où un voisin capte et l’autre pas”. À propos de la hauteur, il apporte aussi une explication : “l’antenne sera finalement déployée à notre demande à 42 mètres. C’est la hauteur requise pour assurer la couverture souhaitée compte tenu de la hauteur des arbres et de la densité de la forêt aux alentours”. Free indique enfin que ladite antenne servira pour la 3G et la 4G, mais pas pour la 5G.

Source : Le Républicain Lorrain