Jaguar Network : comment la filiale d’Iliad a assuré la connexion internet durant le ZEvent 2020

Jaguar Network : comment la filiale d’Iliad a assuré la connexion internet durant le ZEvent 2020

Pour un événement caritatif en live, avec 41 streamers et trois jours de direct, il fallait une connexion solide. Défi relevé pour Jaguar Network.

La connexion a bien tenu ! 5,7 millions d’euros récoltés, plus de 50 heures de direct, un bilan très positif pour l’édition 2020 du ZEvent. Cet événement organisé chaque année par Zerator, streamer bien connu des habitués de la plateforme Twitch et son bras droit Dach, vise à lever des fonds tout en divertissant autour du jeu vidéo. Pas moins de 41 streamers presque unis autour d’Amnesty International, se sont relayés pour assurer un show permanent du vendredi 16 octobre à 18h, au lundi 19 à 1h. Après avoir battu le record mondial de fonds levés lors d’un événement caritatif sur Twitch en 2019, ils ont répété l’exploit ce week-end. Et pour cela il fallait une bonne qualité de connexion, qui a, pour la première fois à l’occasion de cette quatrième édition, été fournie par Jaguar Network, récemment racheté par Iliad.

Free s’apprête d’ailleurs lui aussi à se lancer sur le marché professionnel, probablement avant la fin de l’année. C’est avec cette idée en tête que sa maison-mère Iliad avait racheté Jaguar Network en 2019. Et comme pour les précédents secteurs où Free est apparu (le mobile et le fixe), l’opérateur a bien l’intention de révolutionner le marché des entreprises, comme l’affirmait Thomas Reynaud la semaine dernière. Avec plusieurs gros événements bien réussis à son actif, la filiale de Free peut déjà se targuer d’avoir bonne réputation dans le milieu du gaming.

UniversFreebox a cherché à en savoir plus sur les technologies et le type de services proposés lors de ces événements. Et qui de mieux que Nicolas Garnier, Ingénieur avant-vente responsable des produits télécoms chez Jaguar Network, pour répondre à nos questions à ce sujet.

Quelle connexion pour soutenir tout cela ?

Entrons un petit peu dans le monde pro des opérateurs télécoms. Ici, le but restait de pouvoir assurer une diffusion en simultanée de 41 streamers, pendant que ces derniers jouaient en ligne, souvent les uns avec les autres. Des besoins bien précis, que les organisateurs de l’événement ont pu prévoir de par leur expérience dans le domaine (il s’agit ici de la 4ème édition du ZEvent) et qui ont pu être présentés “plusieurs mois à l’avance” à Jaguar Network.

Le ZEvent a bénéficié ainsi d’une connexion proposant 1Gb/s symétrique (même débit max en download comme upload, garanti dans ses offres), grâce à de la fibre dédiée (FTTO), qui permet un raccordement de bout en bout en fibre optique du local de l’entreprise (ici l’hôtel Grand Plaza de Montpellier qui accueillait l’événement) jusqu’au noeud de raccordement optique (NRO) de l’opérateur. Une proposition adaptée aux besoins donc, mais Jaguar peut également proposer pour d’autres événements du même univers des connexions de 5-10Gb/s symétrique. La fibre était répartie ensuite sur des routeurs professionnels haut de gamme et non des box (moins performantes ne permettant pas de gérer autant d’appareils en même temps). En général, Jaguar Network utilise des routeurs de la marque CISCO, leader du marché, ou de challengers comme JUNIPER pour assurer un bon service. C’est d’ailleurs le routeur SRX340 de ce dernier qui est généralement utilisé pour du 1Gb symétrique.

Le côté gaming compte également son lot de pré-requis pour un bon fonctionnement du côté de l’opérateur. Si il n’est pas possible de garantir contractuellement une latence optimale puisque “les paquets IP passent un peu n’importe où“, Jaguar Network propose une “garantie de service”. Dans les faits, c’est notamment grâce à une connexion presque directe (peering) entre les streamers et les principaux services utilisés durant l’événement, qu’une latence moyenne de 3-4 milisecondes a pu être assurée. En évitant que les données ne passent pas trop intermédiaire pour utiliser des services primordiaux comme Twitch, les clients d’éditeurs de jeux comme Steam ou Epic Games etc, les streamers ont pu profiter d’une bonne expérience de jeu.

Le type d’infrastructures présentes sur place, celle ci prêtée par l’organisme LyonEsport

(crédit photo @ZEventfr )

De même, si les besoins ont été calculés à l’avance, Jaguar Network proposait également des connexions sur-capacitaires. Avec un débit symétrique, les streamers qui n’ont généralement pas besoins durant tout l’événement d’un débit d’1Gb/s pouvaient à tout moment, si le besoin s’en faisait ressentir, utiliser le maximum de débit disponibles. Une précaution pour éviter les mauvaises surprises. 

Comment assurer le bon déroulement de cet événement ?

Peu importe la qualité du service d’un opérateur, il peut toujours y avoir des imprévus. Tout d’abord, Nicolas Garnier a présenté un service important pour le milieu de l’ESport et du gaming et mis à disposition du ZEvent : une protection contre les attaques. Certaines compétitions d’ESport ont du être reportées dues à des attaques DDOS, visant à surcharger les servers et rendant impossible de jouer, c’était donc nécessaire pour que tout l’événement se déroule bien afin d’éviter ce type de problèmes.

Mais un service client était également mobilisé. Si dans ce genre d’événement, Jaguar Network est généralement présent sur le terrain pour résoudre d’éventuels problèmes, cette fois, COVID oblige, cela n’a pas été possible. Mais une astreinte était joignable 24/24 pour aider et accompagner en cas d’incident. De même Jaguar promet un rétablissement de toute coupure en moins de 4h, ce qui n’a pas heureusement pas eu lieu durant le ZEvent.

Un nouveau partenariat, mais pas le premier de Jaguar Network

C’était la première expérience pour la filiale d’Iliad, bien que celle-ci soit habituée à travailler dans ces milieux depuis plusieurs années et même avec les mêmes collaborateurs. Ainsi, Jaguar Network a été l’opérateur des deux précédentes ZLan (compétitions multi-gaming organisées par Zerator), ainsi que d’autres compétitions d’envergures comme la Lyon eSport. Pour le ZEvent, les frais ont été limités aux simples “frais techniques”, donc entre autres, passer les fibres dans le bâtiment. Un partenariat donc sans surcoût pour l’événement caritatif.

La qualité du service a manifestement séduit Dach, l’un des organisateurs, qui ,lors de la phase des remerciements des partenaires, a indiqué espérer pouvoir continuer avec Jaguar Network. En effet, à l’étonnement de Zerator lui-même, ils n’ont pas eu de problèmes de connexion durant l’événement ou quelques coupures très brèves.

Une mauvaise expérience l’année dernière avait retardé le lancement dû à un problème de connexion , cette fois c’est l’électricité qui a pêché !