Test de l’Asus Rog Phone 3 : un smartphone gamer sans compromis, ou presque

Test de l’Asus Rog Phone 3 : un smartphone gamer sans compromis, ou presque

En 2020, Asus remet le couvert sur le créneau des smartphones orientés gaming avec un ROG Phone 3. Univers Freebox a pu le tester durant une semaine. On peut le dire, c’est un beau joujou.

Avant de passer au test, voici les caractéristiques de l’Asus ROG Phone 3, qui s’affiche en ce moment à 1 029 euros en configuration 12/512 Go et 1 129 euros en configuration 16/512 Go sur la boutique du constructeur :


Fiche technique de l’Asus ROG Phone 3 : les caractéristiques


-   Processeur : octa-core jusqu’à 3,1 GHz (chipset Snapdragon 865+)

-   Mémoire vive : 12 ou 16 Go en LPDDR5


-   Écran : dalle AMOLED 6,59 pouces avec une définition FHD+ (2 340 x 1 080 pixels) et un rafraîchissement en 144 Hz

-   Audio : son stéréo

-   Stockage : 512 Go en UFS 3.1 non extensibles


-   Deux logements Nano-SIM accessibles depuis un tiroir de la tranche gauche

-   Compatibilité 4G : support des bandes B1/B2/B3/B4/B5/B7/B8/B12/
B17/B18/B19/B20/B26/B28/B29/B38/B39/B40/B41

-   Compatibilité 5G : oui


-   Triple capteur photo au dos (organisation en ligne) : 64 + 13 + 5 Mégapixels

-   Capteur photo à l’avant : 24 Mégapixels (dans une fine bordure)

-   Prise casque 3,5 millimètres : non

-   Connectique de charge : USB-C (dans la tranche inférieure)

-   Support Wi-Fi : 802.11a/b/g/n/ac/ax

-   Connectivité Bluetooth : version 5.1

-   NFC : oui


-   Batterie : 6 000 mAh non amovible

-   Recharge filaire : support de la charge 30 Watts (bloc inclus dans la boîte)

-   Recharge sans-fil : non


-   Système d’exploitation : Android 10 avec l’interface ROG UI


-   Solutions de déverrouillage : reconnaissance faciale ou lecteur d’empreintes digitales sous la dalle

-   Patchs de sécurité installés durant notre test : septembre 2020


 

Gamer assumé, mais pas trop tape-à-l’oeil

Le smartphone Asus ROG Phone 3 se revendique gamer, mais sans faire dans l’ostentatoire. Pas de design excessivement anguleux ni de néons à foison le transformant en sapin de Noël. Juste un petit rappel au dos pour le système de refroidissement et un éclairage désactivable. Posé sur le dos, sur la table lors d’une soirée, c’est un smartphone parmi d’autres.

En main ou dans la poche, difficile de l’oublier en raison de l’écran de bonne taille et de la grosse batterie. Il se montre en tout cas glissant entre les mains. À défaut de protéger complètement le smartphone, la coque fournie permettra au moins une meilleure tenue en main. Chose notable, enfin : le bloc photo arrière est bien intégré, ce qui évite la gêne durant les séances de jeu ou l’instabilité sur la table. 

Du bonheur pour les yeux et les oreilles

L’Asus ROG Phone 3 en met plein les yeux avec son grand écran AMOLED pour de belles couleurs et des noirs profonds, mais également avec son taux de rafraîchissement à 144 Hz pour une fluidité maximale dans la navigation et dans les jeux nerveux. Il garde les bordures, mais c’est pour la bonne cause (comme vous le verrez quelques lignes plus bas). Chaleur des couleurs et rafraîchissement pourront être ajustés dans les paramètres.

 

En conservant les bordures en haut et en bas de l’écran, Asus a voulu proposer de bons haut-parleurs. Dans les faits, on en prend effectivement plein les oreilles. C’est puissant et il y a du relief. Une belle petite enceinte d’appoint en soirée. Cerise sur le gâteau : on a du stéréo. On aime en vidéo et en jeu.

Toujours au chapitre de l’audio, pas de mini-jack cette année. Vous comprendrez d’ailleurs pourquoi plus loin dans le texte. En alternative, Asus propose un adaptateur mini-jack, mais a également intégré la connectique au ventilateur amovible prévu pour les longues séances de jeu. Cet accessoire, fourni dans la boîte, intègre une béquille pour permettre le visionnage de vidéo ou une séance de jeu à la manette dans le train. Bien vu.

Un bloc photo discret, mais efficace

Comme dit plus haut, le bloc photo profite d’une belle intégration, surtout lorsque l’on observe la tendance du moment. Pour autant, le ROG Phone 3 offre de la polyvalence et de bons clichés dans la plupart des situations. Il y a trois modules photo à l’arrière, dont un pour l’ultra grand-angle et un pour la macrophotographie. Les amateurs de selfies auront un module délivrant des clichés en 24 Mégapixels.

Ci-dessous, une photo de jour, puis sa version ultra grand-angle :

Une photo en début de soirée, puis sa version ultra grand-angle :

Des photos avec le mode macro :

Des photos avec du flou d’arrière-plan :

Une photo de nuit, puis sa version corrigée par le mode dédié :

 

Entre la 5G ou le mini-jack, il a choisi le futur

L’Asus ROG Phone 3 est paré pour la 5G. Le constructeur nous a ailleurs expliqué que cette compatibilité explique l’absence du mini-jack. Avec le modem en externe, et non intégré au chipset Snapdragon, il a fallu faire un choix : 5G ou mini-jack. D’où l’absence du mini-jack sur le Rog Phone 3, alors qu’elle répond présente sur le Rog Phone 2 que nous avions testé en 2019.

En 4G, on a la B28, chère aux abonnés Free Mobile. La gestion dual-SIM est également au programme, avec deux logements Nano-SIM dans un tiroir de la tranche gauche.

Ci-dessous ; des débits en extérieur :

 

Puis des débits en intérieur :

 

Évidemment qu’il est joueur, notre ami !

Chipset Snapdragon 865+, RAM 12 ou 16 Go en LPDDR5 et stockage UFS 3.1, le ROG Phone 3 est clairement taillé pour le jeu et ne laisse entrevoir aucun ralentissement au quotidien. Aspect vérifié dans les faits.

Dans AnTuTu, le bébé d’Asus s’octroie tout simplement la première place, et même les deux premières grâce à sa deuxième variante. Dans l’outil Disk Speed, il brûle le bitume, affichant en effet 478 Mo/s en écriture et 1,3 Go/s en lecture.

 

2 jours d’autonomie

Avec un tel arsenal, une batterie 6 000 mAh n’est pas un luxe. Elle permet de passer tranquillement la journée et d’aller vers les deux jours sans se restreindre.

Ci-dessous, un exemple d’utilisation :

Départ à 23h35 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 14h19 avec 26 % :

-   Affichage Always On Display

-  50 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  1 heure et 45 minutes de YouTube avec le casque Bluetooth

-  10 minutes de YouTube avec le son du smartphone

-   Consultation et alertes Gmail / Twitter / Facebook

-   Notifications liées aux jeux

-   Pas mal de surf sur Internet

-   SMS/MMS

-  Un appel voix long

-  Photos

-  12 mises à jour d’applications

-  1 téléchargement d’application

-  Tests de débits

Pour faire le plein, Asus intègre un bloc de charge 30 Watts.

Ci-dessous, un suivi de charge :

-  21h24 : 1 %

-  21h29 : 8 %

-  21h34 : 16 %

-  21h39 : 25 %

-  21h44 : 32 %

-  21h49 : 39 %

-  21h54 : 46 %

-  21h59 : 53 %

-  22h04 : 59 %

-  22h09 : 66 %

-  22h14 : 72 %

-  22h19 : 78 %

-  22h24 : 82 %

-  22h29 : 86 %

-  22h34 : 89 %

-  22h39 : 91 %

-  22h44 : 93 %

-  23h03 : 97 %

-  23h09 : 98 %

-  23h17 : 100 %

Une interface complète, mais pas surchargée

Avec le Rog Phone 3, Asus fournit une interface basée sur Android 10.

  

Elle inclut des fonctions pratiques, comme : 

-  La navigation avec les boutons ou la gestuelle

-  La gestion avancée des gestes, y compris sur l’écran éteint

-  Le mode gants pour augmenter la sensibilité tactile

-  L’éclairage nocturne programmable

-  Le mode nuit

-  L’application Armoury Crate pour découvrir les jeux tirant parti des 120 ou 144 Hz de l’écran, des accessoires ou des gâchettes tactiles

-  La fonction Game Genie pour bloquer les alertes/appels ou modifier le taux de rafraîchissement en plein jeu (ouverture grâce à un glissement depuis la gauche de l’écran)

Pas d’applications partenaires à foison, avec simplement Facebook, Netflix et Stadia que l’on pourra désinstaller.

Concernant la sécurité, nous avions les patchs du mois de septembre 2020 durant le test et les avons toujours au moment où sont écrites ces lignes. Reconnaissance faciale et lecteur d’empreintes digitales se sont toujours montrés rapides et efficaces. Rien à signaler de ce côté-là.


VERDICT

Beau et discret, ultra performant, compatible 5G, polyvalent en photo, gâté d’une grosse batterie et profitant d’une charge rapide, l’Asus Rog Phone 3 est incontestablement un beau joujou qui fera le bonheur des amateurs de jeu sur mobile. Le mini-jack a malheureusement disparu pour faire place à la 5G. L’extension MicroSD n’est pas au programme, mais on devrait avoir de quoi faire avec 512 Go de stockage. S’il vous fait de l’oeil, il ne reste plus qu’à convaincre la moitié et/ou le banquier.