Clin d’oeil : une élue écologiste applaudit l’attaque d’une antenne 5G

Clin d’oeil : une élue écologiste applaudit l’attaque d’une antenne 5G

Vandaliser les antennes 5G, c’est oui. L’incendie d’une antenne-relais a en effet reçu l’approbation d’une élue écologiste.

Retour en juin 2020, avec l’attaque d’une antenne-relais 5G, à Contes, dans le département des Alpes-Maritimes. Un anti-5G s’en était pris à une antenne 5G en mettant le feu aux boîtiers électriques. Pour de tels faits, l’homme âgé de 25 ans encourt jusqu’à 150 000 euros d’amende et 10 ans d’emprisonnement. Sans compter les répercussions sur sa vie professionnelle, comme il le déplorait.

Bien sûr qu’elle valide

Dans une récente interview accordée à Nice Matin, Sylvie Bonaldi, conseillère municipale de la ville de Nice, encartée EELV, invite à rechercher les “irresponsables” ailleurs. À ses yeux, ils ne seraient “pas du côté de ceux qui commettent ces actes”. Et d’ajouter ; “j’approuve ce qu’il a fait”. Selon Sylvie Bonaldi, le jeune homme n’est pas condamnable au motif qu’il “permet de retarder l’installation de l’antenne” et “défend l’intérêt général”.

Sylvie Bonaldi conçoit toutefois qu’il est dommage d’en arriver à de tels actes à cause d’un manque de dialogue. “Il est malheureux d’être obligé d’en arriver là. Il n’y a pas d’autre issue hélas, on en demande pourtant une, à être entendus, qu’on se pose, qu’on réfléchisse aux problématiques de la 5G. Mais ce n’est pas le cas”. Elle y voit un acte de “résistance” équivalent à celui consistant à décrocher le tableau d’Emmanuel Macron dans une mairie.

Une élue qui joue cartes sur table

Sylvie Bonaldi est connue pour parler cash même des sujets brûlants. En août dernier, elle avait indiqué sur Facebook “Bref, le port du masque ne sert absolument à rien”, provoquant quelques remous, y compris au sein de son propre camp. Pas d’ambigüité concernant sa position vis-à-vis de la 5G, comme en témoigne la création d’un collectif “Sauvons des vies, passons-nous de la 5G” durant le confinement. Avec “les possibles dangers de la 5G”, Sylvie Bonaldi réclame “de vraies données indépendantes sur l’impact sanitaire de la 5G”.

Source : Nice Matin