Le gouvernement prépare avec Orange, Free, SFR et Bouygues un système d’alerte à la population par SMS

Le gouvernement prépare avec Orange, Free, SFR et Bouygues un système d’alerte à la population par SMS

Les opérateurs de téléphonie mobile travaillent actuellement sur la mise en place d’un système d’alerte national par SMS voulu par le gouvernement. Le Cell Broadcast va enfin débarquer en France.

“Pour répondre aux attentes légitimes exprimées lors de l’accident à Rouen, le Gouvernement a décidé de déployer d’ici 2022, sur l’ensemble des territoires de la République, un outil d’alerte et d’information des populations par téléphone mobile qui complétera les dispositifs existants”, a annoncé hier le gouvernement.

Des indications précises sur la nature du risque comme un feu, une inondation, l’inhalation de fumées toxiques, un attentat, seront communiquées par SMS afin de protéger la population plus efficacement, a précisé déclaré Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur.

Plus concrètement, ce nouveau système d’alerte s’appuiera sur des “technologies éprouvées permettant l’envoi massif et rapide de messages, d’alerte ou d’informations, prioritaires par rapport aux communications traditionnelles”. La première est le “cell broadcast” soit l’envoi de messages prioritaires reçus en même temps sur tous les mobiles. Cette solution existe depuis 20 ans, une première démonstration a été faite en 1997 à Paris, puis rien si ce n’est l’app SAIP en 2016. De nombreux pays l’utilisent depuis de nombreuses années, comme les Etats-Unis et le Japon. La seconde technologie choisie n’est autre que l’envoi de sms géolocalisés, permettant notamment d’informer et donner des consignes aux personnes au plus proche d’un danger.

“Au travers de cette nouvelle capacité, il sera ainsi désormais possible d’informer la population en temps réel et dans la durée, que ce soit pour indiquer la posture à tenir, pour informer de l’avancée de la situation ou pour donner toute information permettant aux résidents d’une zone géographique spécifique de se prémunir efficacement en adoptant les mesures de protection adaptées. L’ensemble du territoire national sera couvert, en métropole et en Outre-mer”, explique un communiqué.

Lors d’une conférence de presse, le gouvernement a par ailleurs indiqué que “les équipes du ministère de l’Intérieur ont d’ores et déjà initié les travaux avec les opérateurs de téléphonie mobile”, rapporte l’AFP. Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom semblent donc mobilisés pour mettre en place ces capacités d’alerte au niveau national. Bruxelles demande la mise en place de ce système d’ici juin 2022.