La fibre surfe sur la crise sanitaire, plus de 8 millions de Français l’ont adoptée

La fibre surfe sur la crise sanitaire, plus de 8 millions de Français l’ont adoptée

L’Arcep a publié mardi 8 septembre les résultats de son suivi du marché des services fixes à haut et très haut débit au 2ème trimestre. La demande des Français pour la fibre grandit.

Les opérateurs résistent à la crise sanitaire et la fibre continue de se substituer au cuivre chez les Français de manière significative, tel est le bilan dressé par le régulateur au second trimestre. Le régulateur enregistre ainsi un gain de 635 000 abonnements à la fibre optique de bout en bout, des recrutements portés principalement par les quatre grands FAI, notamment Free et Orange. Au 30 juin 2020, 8,3 millions de foyers l’ont adoptée. Cette technologie représente désormais près des deux tiers du nombre total d’accès à très haut débit (débit supérieur à 30 Mbits/s). Le démocratisation de la fibre doit toutefois davantage s’intensifier puisque aujourd’hui 20,8 millions de Français sont éligibles au FTTH.

Autre constat, le très haut débit (débit supérieur à 30 Mbits/s) et notamment la fibre se substitue plus rapidement chaque trimestre à l’ADSL, dont le nombre d’abonnements recule de 500 000 au deuxième trimestre. “La crise sanitaire et le confinement intervenu sur l’ensemble du mois d’avril et au début du mois de mai ne semblent pas avoir eu d’impact sur la croissance du nombre d’accès à haut et très haut débit et sur la conversion des abonnés à la technologie FttH”, indique l’Arcep. En effet depuis mi-mai, les Français souhaitent massivement s’assurer de posséder une bonne technologie et une connexion très rapide pour pouvoir télétravailler sereinement par exemple. Les opérateurs sont unanimes, le déconfinement a accru l’appétit des ménages pour la fibre.