Démarchage téléphonique : 60 millions de consommateurs publie un guide pour y échapper

Démarchage téléphonique : 60 millions de consommateurs publie un guide pour y échapper

Pas évident d’échapper au démarchage téléphonique. 60 millions de consommateurs y va de conseils pratiques pour s’en débarrasser autant que possible.

Malgré un ton qui se durcit ces derniers temps, les mauvaises pratiques subsistent dans le domaine du démarchage téléphonique. 60 millions de consommateurs publie ainsi un petit guide pour aider les utilisateurs à y échapper.

L’association de consommateurs invite tout d’abord à être vigilant lorsque des données personnelles telles qu’un numéro de téléphone ou une adresse e-mail sont confiées à un professionnel, notamment dans le cadre d’une prospection ou transaction commerciale. Il faut que les choses soient totalement claires concernant leur usage, aussi bien dans les échanges de vive voix que sur le papier.

Le consommateur doit également manifester son souhait de ne pas être démarché. Il peut le faire en s’inscrivant à Bloctel (ou renouvelant tous les trois ans son inscription à ce service gratuit), en demandant à son opérateur l’inscription de son numéro en liste rouge ou en exigeant la radiation des fichiers de prospection auprès de son interlocuteur lors du démarchage non désiré. 

Sans oublier enfin de signaler tout démarchage non désiré, sachant que des sanctions sont prévues. “Les entreprises encourent 375 000 € d’amende contre 75 000 auparavant”, comme le rappelle en effet 60 millions de consommateurs. Vous pouvez le faire depuis l’espace personnel Bloctel, directement auprès des services de la Répression des fraudes ou bien auprès de la Cnil.

Source : 60 millions de consommateurs