Universal Music se porte bien grâce… à internet !

En pleine polémique autour de la loi Hadopi dans laquelle les maisons de disques ont pesé de tous leur poids, Universal Music Groupe (UMG), filiale de Vivendi, annonce aujourd’hui un chiffre d’affaire au premier semestre 2008 en hausse de 4,9 % à taux de change constant par rapport à lannée précédente (en retrait de 2,4 % à taux de change réel). Cette belle performance sexplique en partie par laugmentation de 33 % des ventes de musique numérisée.