Orange remonte à la surface sur le mobile et sa fibre continue de séduire massivement les nouveaux abonnés

Orange remonte à la surface sur le mobile et sa fibre continue de séduire massivement les nouveaux abonnés

L’opérateur historique lève le voile ce matin sur ses résultats financiers pour le second trimestre 2020. Après une perte d’abonnés sur le mobile lors de l’exercice précédent, Orange remonte la pente sur ce segment et reste en ligne sur la fibre.

Le Coronavirus n’a finalement pas remporté la bataille. Alors qu’un impact de la crise sanitaire était redouté, Orange s’en sort finalement plutôt bien et regagne même des abonnés sur le mobile. Après en avoir perdu 58 000 au trimestre dernier, l’opérateur annonce avoir gagné 29 000 abonnés mobiles.

Si le marché est toujours concurrentiel, le regain d’abonnés pourrait être dû à la stratégie de Sosh, qui propose régulièrement des offres en série limitées avec une belle enveloppe de data, sans changer le prix au bout d’un an. La crise sanitaire et la fermeture des boutiques qu’elle a entraîné a cependant impacté les performances commerciales sur ce segment, d’après l’opérateur.

La fibre tire toujours Orange vers le haut

L’opérateur historique enregistre une bonne performance sur le fixe, avec 61 000 ventes nettes au 2e trimestre au global contre 37 000 lors du précédent exercice. L’ex-France Télécom enregistre également un “plus haut historique pour un deuxième trimestre” sur la fibre, avec 238 000 ventes sur la fibre, dont 51% sont des nouveaux abonnés Orange. Et le déploiement FttH continue à un rythme élevé malgré la crise sanitaire ” avec un total de 19,3 millions de foyers raccordables et 3,8 millions de clients fibre à fin juin“, soit 1.5 millions de lignes supplémentaires en un trimestre.

Le chiffre d’affaire d’Orange en France est en hausse de 2.7% ” porté par la dynamique des services aux opérateurs (+11,7%) et la très bonne résistance des services facturés aux clients (+0,1%), malgré les effets négatifs du confinement sur l’itinérance et les déploiements FTTH”. Sur le mobile, le CA est en baisse de 3.1%, impacté par “les migrations vers la convergence” tandis que sur le fixe, il enregistre une baisse de 2.5%, toujours liée à la baisse des services bas débit.