Iliad et Télécom Italia poursuivent les négociations avec les salariés d’Alice

Iliad et Télécom Italia poursuivent les négociations avec les salariés d’Alice

<>

Selon nos informations, les directions d’Iliad et de Télécom Italia ont proposé un maintien des emplois jusqu’au 1er janvier 2009. Ensuite, de janvier à mars 2009, l’ouverture d’une période de départ volontaire dans le cadre du PSE Free 2009 – Plan de Sauvegarde de l’Emploi.

Le "PSE Free 2009" est destiné à éviter les licenciements ou en limiter le nombre. Il permet également de faciliter le reclassement des personnels lorsque les licenciements sont inévitables. En général, lorsqu’un PSE est appliqué, le nombre de licenciements est au moins égal à 10 dans une même période de 30 jours. Concernant les représentants du personnel, Iliad et de Télécom Italia souhaitent conserver après la fusion avec Free, l’intégralité de la représentation syndicale.

"Nous ne sommes pas chez SFR"…

…est la réponse apportée à un représentant du personnel, à la réflexion "mais chez SFR ils ont eu tant !", selon une source syndicale.

Deux syndicats sur cinq seraient en accord avec les propositions avancées par les 2 opérateurs, et seraient prêts à signer l’accord, tandis que les trois autres (CGT, CGC, CFDT) contestent. Ces derniers déclarent l’accord vide en terme d’avancée et de garantie. Ils se seraient prêts, quant à eux, à en découdre en septembre ! Autrement dit, si les propositions n’évoluent guère, Iliad et Télécom Italia pourraient se retrouver face à une grève dès la rentrée.

En attendant l’avis du conseil de la concurrence, seul décisionnaire sur la validation du rachat (ou non), Iliad, Télécom Italia et les représentants des salariés ont d’ores et déjà prévu d’autres rencontres pour répondre aux nombreuses interrogations qui subsistent. Des interrogations qui soulèvent un certain nombre de problématiques.