StopCovid : des milliers de hackers sollicités pour trouver les failles de sécurité les plus critiques

StopCovid : des milliers de hackers sollicités pour trouver les failles de sécurité les plus critiques

Des milliers de hackers vont être appelés à se pencher sur l’application mobile StopCovid pour en trouver les failles de sécurité.

Voilà plusieurs semaines qu’elle fait parler d’elle. L’application StopCovid, qui doit aider à enrayer l’épidémie de coronavirus en donnant l’alerte en cas de contacts à risques, pourrait être rendue disponible dès ce week-end sur Android et iOSLes premières images de son interface ont même été dévoilées. 

La plate-forme Yes We Hack va ainsi mettre sur le coup les hackers de France et d’ailleurs avec lesquels elle collabore, afin de scruter le code source et débusquer les failles de sécurité. La rémunération pourra aller jusqu’à 2 000 euros pour les brèches les plus critiques. Le processus de recherche se déroulera en deux étapes avec une vingtaine de hackers avant le lancement, et l’ensemble des 15 000 hackers une fois l’application lancée.

Guillaume Poupard, le directeur général de l’Anssi, justifie le lancement de cette campagne de recherche de failles par la nécessité d’utiliser tous les procédés envisageables pour sécuriser au maximum l’application. Ce n’est pas la première fois que le gouvernement fait appel aux services de la plate-forme Yes We Hack. Il l’avait notamment sollicitée pour dénicher les failles de sécurité de Tchap, la messagerie instantanée sécurisée de l’État français.

Source : BFMTV