Orange perd des abonnés sur le mobile et décroche, une première depuis l’arrivée de Free Mobile

Orange perd des abonnés sur le mobile et décroche, une première depuis l’arrivée de Free Mobile

L’opérateur historique lève le voile ce matin sur ses résultats financiers et commerciaux pour le 1er trimestre 2020. Un carton plein sur la fibre mais une hémorragie presque historique sur le mobile, Orange dévisse sur ce segment.

La tendance baissière prend une toute autre tournure. Depuis plusieurs trimestres, Orange séduit moins d’abonnés sur le mobile en France malgré des recrutements positifs. Devant, Bouygues et SFR prennent leur distance en attirant deux à quatre fois plus de nouveaux clients selon les exercices depuis fin 2018. Les trois premiers mois de l’année devraient confirmer la règle. En attendant les résultats de ses rivaux, l’opérateur historique ouvre aujourd’hui le bal. Sur le mobile, la surprise est totale, Orange annonce avoir perdu 58 000 abonnés au 1er trimestre, une première depuis l’arrivée de Free Mobile en 2012. Au 1er trimestre 2013, l’ex-France Télécom avait notamment vu 86 000 clients (forfaits) filer chez la concurrence.

Pas ou peu d’explication cette fois, si ce n’est que la pandémie de Coronavirus a pu impacter l’opérateur, fermeture des boutiques, confinement etc. La crise sanitaire “a affecté les activités commerciales avec une baisse des ventes d’équipements due à la fermeture de trois quarts des boutiques dans les pays d’Europe et une baisse des revenus du roaming”, précise le groupe.

Orange continuer toutefois de performer sur la fibre

Orange peut toutefois se raccrocher à la fibre, segment sur lequel il continue de recruter à tour de bras, avec 192 000 nouveaux abonnés engrangés sur la période, sa meilleure performance pour un 1er trimestre. De manière globale sur le fixe, le FAI enregistre 37 000 ventes nettes. Le rythme de déploiement de la fibre est aussi en accélération “tout du moins jusqu’à la mi-mars avec 17,8 millions de foyers raccordables soit +43,7% sur un an, pour atteindre 3,5 millions de clients fibre”.

Le chiffre d’affaires en France d’Orange est en croissance de +0,5% au 1er trimestre, “porté par les services facturés aux clients hors RTC (+2,2%) ainsi que par les services aux opérateurs tirés par le déploiement des RIP.” Conséquence de l’hémorragie d’abonnés mobiles et “des migrations vers la convergence”, le chiffre d’affaires du mobile seul baisse de -2,7%. Sur le fixe, celui-ci fléchit de -4,2%, impacté par la baisse continue des services bas débit.