Pas d’arrêt des portabilités, Iliad peut respirer en Italie tout comme les consommateurs

Pas d’arrêt des portabilités, Iliad peut respirer en Italie tout comme les consommateurs

Fin de la polémique, l’amendement sur l’arrêt des portabilités de numéros annoncé récemment par le gouvernement italien ne verra finalement pas le jour. Un ouf de soulagement pour Iliad qui recrute encore beaucoup chez la concurrence.

Les consommateurs italiens peuvent continuer de choisir librement les offres de l’opérateur téléphonique qu’ils préfèrent. Le Premier ministre Giuseppe Conte a annoncé vendredi la prolongation des mesures restrictives liées à l’urgence du coronavirus jusqu’au 3 mai, tout en faisant machine arrière sur l’amendement visant l’arrêt total des portabilités de numéros pendant tout le confinement, à la fois sur le mobile et sur le fixe. 

Fermement opposé à cette mesure initialement prévue dans le cadre du décret-loi “Cura Italia” (dispositions pour lutter contre la propagation du Covid-19) et jusqu’alors en discussion au Sénat, Iliad a fait entendre sa voix auprès du régulateur et du gouvernement. De son côté, Fastweb était aussi monté au créneau. 

Une interdiction des portabilités aurait été un réel manque à gagner, notamment pour Iliad qui continue de récupérer des abonnés chez la concurrence. La proposition a donc suscité la polémique dans le secteur des télécoms, l’association de consommateurs italienne Altroconsumo la qualifiant de “règle totalement inutile” puisque la migration ne nécessite pas de déplacement des abonnés ou d’intervention de la part des opérateurs. D’après l’Agecom, 14 millions d’opération de portabilités sont réalisées par an, soit en moyenne un peu plus d’un million par mois.